Chercher

  • Google

    ailleurs
    dans ce blog

Evaluez les notes

  • Copiez et collez !

    ☺☺☺☺☺☺☺☺ Smiley classique
    ☻☻☻☻☻☻☻☻ râleur ou triste
    ♥♥♥♥♥♥♥♥ hormonal
    ♪♪♪♪♪♪♪♪ joyeux
    ♫♫♫♫♫♫♫♫ hyper joyeux
    ☼☼☼☼☼☼☼☼ Soleil

mai 2011

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

« Les Mama Grizzlies | Accueil | Mom in Chief »

11 octobre 2010

Commentaires

Michèle Doige

Bonsoir Anne, bonsoir à tous

@ Charlotte

Je ne connaissais pas le mot " salonfâhig" qui convient pour le salon. C'est donc ce qui est socialement acceptable !
Comme quoi toutes les situations permettent d'apprendre du vocabulaire !

Allez, pour te mettre du baume au coeur, c'est promis, après avoir découvert les premières images de West Wing avec "the staff" je vais continuer sur ma lancée, dire qu'il existe 7 saisons , de quoi passer de bonnes soirées !

Et oui Anne vous voyez la ténacité de Charlotte a payé ☺☺

sequina zeroulou

@Philippe : Rentrez du Maroc et lire la désinformation, la mauvaise foi de certains, que vous dénoncez à juste titre, a du vous donner envie de repartir ? et/ou de continuer à vous indigner , à informer, à convaincre...J'ai fait cela ce midi, en vain, je crois...vu le profil de mes interlocuteurs.
La Maison Blanche est rose en ce moment! Clin d'oeil d'Obama à Anne ? Rires, bien sûr
Quoi donc ajouter au billet de Voltaire/rousseau qui nous bluffe régulièrement...Les journalistes pourraient-ils laisser DSK travailler tranquillement,
Bises à tous,
@Charlotte : et dire, que j'aimais les musées d'Amsterdam...

Account Deleted

Wouarf, Wouarf…

« Ce n'était donc pas métaphorique, pas une boutade piquante comme à Dijon, juste une tranche de vie sauce mayennaise ? »

Bin non Bloggy Bag ! Juste une tranche de vie mayennaise, dont je ne saurais jamais si la mayonnaise aurait pu prendre !

Pas les cheveux, je rigole ma Chèrie, je rigole!


Philippe, je me serais senti tout démuni si devant moi Belle Gambette s’était pointée dans cette tenue si peu élégante et de grande servitude…Je sais aussi, pour avoir la vue basse, que ne pas pouvoir déchiffrer son prénom en truc chose de là bas m’aurait fait illico sauter mon rendez vous pour me rendre chez mon ophtalmologiste…

Charlotte j’ai entraperçus le blondinet, du moins je crois que c’était lui, tel un sous propre, devant le tribunal…Pour lutter contre ce genre d’individus, tel ces oursonnes ricaines, ces attardés du bulbe français que ratisse speedy, ou encore les vôtres d’énergumènes rétrogrades, nous n’avons qu’une seule et unique solution réussir à les entrainer contre leur grès dans l’avenir…
Rien ne sert de tenter de les convaincre !
Rien ne sert de se lamenter…
Moins encore il ne sert à rein de tenter de les convaincre d’un quelconque égarement passager, la connerie est quasi irréductible !
En étant là, ils nous obligent à faire le meilleur pour les entrainer sur notre chemin !
Il y en restera toujours quelques uns à trainer, les autres s’adapteront malgré eux à l’avenir..
Encore faut il qu’il soit meilleur que leur passé imaginaire et leur doctrine réactionnaire !

Account Deleted

Bonjour Anne, Toutes et Tous..

Cher Endo-Pugiliste !

Me permettez-vous de vous appeler ainsi Voltaire-Rousseau ?
Il y eut un tel conflit entre eux deux dans ce siècle dit des Lumières qu’il me plait à vous imaginer confronté à un pugilat intérieur permanent !
Bon je rigole, je rigole, mais convenez avec moi que mettre ces deux là côte à côte mène à la confrontation d’arguties féroces !
Mais dans quelle langue admirable, reconnaissons le ensemble !

« Et comme tout se qui vient du chef est au plus haut point contagieux, il crée le calme et l’attention pourvu qu’il se taise »

Nous n’avons donc pas de chef, sont vraiment trop bavards en ce moment, surtout un, agité en plus !

Barbier, pas de Séville, écharpe rouge à la Bruant, chante comme le bruant local, ces petits passereaux qui souvent dès le matin se prennent volontiers pour des ténors locaux !
Le traiteriez vous de jeune con ?
On sait tous ici combien en politique ce genre de locution « il est jeune et donc pressé » est une litote martelée menant directement au mot con !
Vous n’avez pas tort sur le fond, il fait parti de ces personnages qui m’excédent au plus haut point ! Ils servent en général leurs soupes saupoudrées d’un parmesan tentant de faire passer l’aigreur du bouillon !

Pour le Dr House, son job actuel prévaut plus largement sur les complications intestines qu’il pourrait rencontrer ici !
Son silence né de la réserve à laquelle il s’oblige, fiche de l’urticaire un peu à tout le monde, particulièrement dans son camp ! Il n’est qu’à voir l’ostensible insistance de flamby à vouloir lui aussi l’entendre se déclarer dès demain si possible !
Et celui qui, se forçant à vouloir ignorer son inextinguible envie de pouvoir, s’excluant ainsi de la nomination, ramène Le Cabinet des Douze de son double l’esthète de l’art (j’aurais pu l’écrire différemment) à un cabinet des trois meilleurs…Bien entendu lui mis à part, ça va de soi, et mieux en le comprenant par sous entendu !

Les barbiers barbant ne sont pas tous de Séville, la preuve !

Question saisons, je vais voir mon marchand, peut être en saura t il plus !

Account Deleted

Mais si Anne, on en parle (on en parle moins mais on en parle) : https://www.rfi.fr/france/20101015-avocat-milliardaire-bettencourt-accuse-soustraction-documents

Charlotte Goulmy

La France est disposée à modifier son droit national pour satisfaire la demande de la Commission européenne concernant les Roms. Et ce «afin de répondre à la demande de la Commission d’une plus grande transparence et sécurité juridiques dans le cadre de la transposition de la directive 2004/38», a justifié le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Bernard Valero.

Interrogé sur le contenu de ces modifications, le porte-parole a indiqué qu’elles seraient rendues publiques ultérieurement.

La directive en question concerne la libre circulation des citoyens européens.

Pendant l’été, le démantèlement des camps illégaux et les expulsions de Roms vers leur pays d’origine, pour la plupart en Roumanie, avaient suscité un tollé contre la France dans le monde entier et des tensions avec la Commission européenne.

Le 29 septembre, la Commission avait demandé à Paris d’apporter des garanties d’ici au 15 octobre sur sa volonté d’appliquer pleinement la législation européenne, avec un calendrier précis, sous peine d’une procédure d’infraction pouvant conduire à la saisine de la Cour de justice européenne. Elle a demandé aussi des éclaircissements pour s’assurer que la méthode utilisée pour les renvois de Roms n’est pas «discriminatoire» à l’égard de cette minorité.

Charlotte

Oui, MAIS.... Maintenant qu'il y est, du coup il est salonfähig (qqch comme si c'était acceptable dont on n'a plus honte) il est ACTUELLEMENT au tribunal pour incitation à la haine raciale, il caracole en tête des sondages et ne serait plus le 3ième parti du pays mais le premier.
PS Marianne fait un 7 pages sur L'Oréal et celle qui la vaut bien... Pas encore eu le temps de lire

Anne Sinclair

Voltaire-Rousseau, je ne veux pas commenter, bien sûr mais je dirai "une ou deux choses": 1) vos rappels historiques sont pertinents 2) vos citations de De Gaulle et Mitterrand bien choisies 3) certains éditorialistes n'ont qu'a bien se tenir. "Vous les valez bien" comme on dit chez l'oreal (dont on ne parle plus guere...)

Anne Sinclair

Charlotte, j'imagine tellement ce que vous ressentez... Mais la Hollande est un pays paisible et démocratique. ce que fait une élection, la prochaine le défera.

voltaire.rousseau


Bonjour tous !

Non Jog, ce n’est pas le désert, on réfléchit ! Mais ces jours-ci notre hôte speed fort et vite. On a du mal à suivre. L’avantage c’est qu’elle nous gâte avec toutes ces analyses.

Pour ma part, je voudrai vous faire partager une réflexion que m’a inspirée un édito de Christophe Barbier sur DSK. Libre à Anne de ne pas publier si elle juge ce papier hors sujet.


« Le silence de DSK », c’est le titre de l’éditorial du 8 octobre, de Christophe Barbier, Directeur de l’hebdomadaire l’Express. Monsieur Barbier fait partie de ces talentueux éditorialistes de la presse française. Mais, il est jeune et donc pressé. La plupart de ses analyses politiques sont pertinentes. Mais quand il est emporté par sa belle plume au pays des « noires certitudes » et « qu’il coule son talent dans le ciment des postulats », il aboutit à des conclusions totalement erronées. C’est exactement le cas de cet édito qui est composé de deux parties bien distinctes. Dans la première, il dresse un constat sans concession du paysage politique français et de la situation délétère que vit la France en ce moment. Il pense que si cette tendance perdure, en 2012, les français auront le choix entre « les imprécations de la droite et les utopies de la gauche ».

Cette excellente et pertinente analyse contenue dans la première partie est construite comme une entrée en matière de la deuxième partie. Dans cette dernière, il s’étonne du « silence assourdissant… de Dominique Strauss Khan ». Il le considère à juste raison comme le « plus populaire des présidentiables ». Les sondages se suivent et confirment chaque jour d’avantage cette évidence. Bien entendu un sondage n’est que la photographie du moment. Il reconnaît que DSK de par sa position de Directeur Général du FMI est tenu à un « devoir de réserve ». La prise de conscience de cette exigence à laquelle est soumis DSK ne l’empêche pas néanmoins de lui intimer l’ordre de parler illico presto et de dire si oui ou non il sera candidat. Avec emphase il écrit : « Ce ne sont pas les médias qui l’exigent, c’est le peuple qui l’attend. L’appel de l’opinion est trop clair pour qu’un homme d’Etat se dérobe encore à son devoir de franchise ». Et si par malheur DSK ne répondait pas à son injonction, Monsieur Barbier fait appel au Général de Gaulle pour dire ce qu’il pense de l’éventuel refus qui serait opposé à son appel : « On connaît de ces gens impassibles qui passent quelque temps pour des sphinx et bientôt pour des imbéciles ».

C’est cette conclusion qui m’a poussé à réagir. Dans cet édito la citation donnée en guise de conclusion n’est conforme ni au corps du texte, ni à la réalité du contexte, mais sûrement un bon prétexte pour tirer fléchettes sur celui qui le moment venu sera la meilleure offre politique. Parlant du « tohu-bohu » dans laquelle la France et sa classe politique se trouvent, il eût été plus logique pour Monsieur Barbier d’inviter DSK à garder encore le silence en faisant appel toujours au Général de Gaulle qui disait dans le « fil de l’épée : « Et comme tout se qui vient du chef est au plus haut point contagieux, il crée le calme et l’attention pourvu qu’il se taise ».

On se trouve à six saisons de l’échéance présidentielle. Monsieur Barbier n’est pas sans le savoir qu’aucun des candidats de la Vème République en position de l’emporter ne s’est déclaré six saisons à l’avance. A tout seigneur tout honneur. A la première élection au suffrage universel du 5 décembre 1965, le général de Gaulle n’a annoncé sa candidature que le 4 novembre 1965 et François Mitterrand le 9 septembre 1965. A l’élection de mai 1981, Monsieur Mitterrand s’est déclaré candidat le 24 janvier 1981 et à celle de mai 1988, le 22 mars de la même année. Jacques Chirac pour l’élection de 1981 a annoncé sa candidature le 3 février 1981 ; à celle de mai 1988, le 16 janvier de la même année ; à celle de 1995, le 28 janvier de la même année et à celle de 2002, le 11 février de la même année. Quand à Monsieur Sarkozy, même si il a dit qu’il y pensait en se rasant chaque matin, il n’a fait sa déclaration de candidature que le 30 novembre 2006, deux saisons avant l’échéance. D’expérience, on sait que deux saisons sont largement suffisantes. Une première saison pour rassembler sa famille d’idées et une deuxième pour convaincre au-delà de son camp politique.

DSK dispose encore de quatre saisons pour poursuivre le formidable travail qu’il exerce à la tête de la plus prestigieuse institution monétaire et financière. En trois ans il a convaincu les actionnaires de cette institution de réaliser des réformes qu’aucun de ses prédécesseurs n’est parvenu à mener à terme. Parce qu’il est politique jusqu’au bout des ongles avec ce que ce terme contient de noblesse, il est à même de susciter l’adhésion à ses projets.

Monsieur Barbier se situe dans le temps médiatique et DSK dans le temps politique. Dans la gestion de son temps, il fait parti de ces hommes politiques de plus en plus rares et dont Mitterrand disait : « Incapable d’avancer d’un pas sans avoir rassemblé toutes les ressources de leur raison, incapable de s’arrêter sans avoir épuisé les réserves de leur volonté ». A chaque chose son temps !

Voltaire.Rousseau

Bloggy Bag

@Jog : "Je suis désolé pour ceux qui ont cru un instant que j’avais des révélations à faire sur le Ps."

Ce n'était donc pas métaphorique, pas une boutade piquante comme à Dijon, juste une tranche de vie sauce mayennaise ?

Charlotte

Moi j'ai tellement pas aimé La Hollande que je fais grève de télé d'ici. Aujourd'hui le nouveau gouvernement a été adoubé par la reine et est donc en place officiellement. ON fait comme si de rien n'était, la vie continue 'normalement' le tout me terrorise...

Philippe Pugnet

Jog, c'est dommage que vous n'ayez pas demandé son prénom...pour un peu votre " Hollande " elle aurait pu s'appeler...Charlotte

Oups ! Le gag !♫♫♫♫♫♫♫♫

Account Deleted

C'est le désert!
Quoi t'est ce ?
Z'êtes en panne de commentaires?
Ou c'est votre pc qui fait la grève?

J’ai bien aimé la Hollande ce midi…



Ô que oui ce midi j’ai aimé la Hollande !

Je déteste bouffer seul au resto le midi…
Ca à beau être très rare, il n’empêche que je détestationne la chose plus que tout…
Ca me fiche de l’urticaire et me rend baisant comme une porte de cloître…
C’est vous dire !
J’ai horreur de ce genre de déjeuner où ma seule occupation est de me plonger dans le journal local, en l’occurrence ici le Courrier de la Mayenne de ce cher Loïc..
Je m’emmerde à donf entre deux bouchées…En général….
Sauf que ce midi j’ai bien aimé la Hollande…

J’étais dans une chaine de restos où la seule viande certifiée d’origine française est celle des steaks tartares…Vous voyez de quelle chaine de bouffe je cause !
Après le traditionnel : vous êtes seul ?
Posé par un trouduc, haut comme trois pommes, mais qui est supposé être le shérif du local…
C’est vrai des fois que j’aurais un car de japs à mes talons…
Ca me donne l’envie de l’attacher au Totem de l’entrée et de m’essayer au lancement de couteaux de cuisine !

Donc il me présente une table coincée dans ce qui pourrait ressembler à un tronçon de compartiment de wagon de chemin de fer, c’est le côté saloon du trocson…

Dans ces cas là faut pas me chatouiller avec des courbettes, je deviens rustre comme l’on se doit d’être dans ces comptoirs à covbois…

- Le journal s’il vous plait, merci !

Ca a le ton d’un : fais pas chier garçon !
Je l’ai dit, ca me rend de mauvais poil quand je bâfre tout seul, c’est donc expéditif, peu affable et puis merde, depuis quand ne peut on pas fumer dans un saloon, déjà que l’on ne peut pas cracher sa chique dans le bocal, va pas me gonfler avec un apéro le trouduc…

Je suis pressé en plus et je conduis..vite et bien..si, si…

L’outlaw me ramène la feuille du coin, l’hebdo de la Mayenne où il fait bon apprendre que la petite a eu la coqueluche, et que le voisin à choppé la chtouille en montant à Paname pour le comice agricole…

Je déconne, je déconne Loïc…j’aime bien votre canard…

Plongé dans les niouses locales avec appétit, tu parles !...Je suis sorti de ma lecture transversale par une voix chaude et miraculeuse …

Oh punaise….Jody Foster, entendez-vous lorsqu’elle parle français…

Je lève mon regard et je vois une très jolie blonde les cheveux ramenés en arrière par un catogan discret.
C’est rare savez-vous le catogan discret : regardez Lalanne! Lorsque vous regardez pépère, vous voyez deux choses : son catogan et ses bottes de Nez de Cuir…
Autrement ce mec il est invisible !

Donc une jolie jeune femme d’un mètre quatre vingt, d’une sveltesse élégante, mais pas maigre du tout..Un petit nez légèrement, finement retroussé. Elle a du se le raboter à force de sentir le cœur des fleurs et des grands yeux noisettes très expressifs..

Chafouines, Chafouins , vous me connaissez, je décongèle instantanément, je sens le sourire me monter aux lèvres, et je la fixe comme de l’or sur un alliage…

- Monsieur désirouez- vous la petite salade apéruitive.

D’habitude je réponds que : un le maïs c’est pour les poules et deux les trognons de feuilles de choux c’est pour les lapins.
J’ai beau remuer des oreilles ai-je l’air d’un lapin ?

Mais là que dalle, je remise mes habitudes malveillantes, et j’y vais, pas jusqu’à faire l’effort d’accepter sa botte végétale, non mais ave le sourire et les yeux exorbités comme le Loup d’Avery, je refuse son offre cressonnière…

Elle a un sourire mazette, en forme d’excuse de m’avoir dérangé qui pourrait me foutre un de ces tracsirs vu mon âge canonique…Il me le fiche d’ailleurs !

- Je vous laisse chouasir sur la carte …
- D’où nous venez vous ?

Je suis un tantinet douçâtre dans la tonalité, pour un peu je jouais du sifflet avec mes cordes vocales…

- de Hollande monsieur.
- Et vous vous plaisez ici
- Oh oui, beaucoup..

J’avais en face de moi ce qui aurait pu être physiquement Li une de mes héroïnes !
Ca chamboule un peu, croyez moi..La voix parée de cet accent singulier était dans la tonalité d’un mezzo-soprano.

- Je vous laisse chouasir…
- C’est fait …un tartare bien assaisonné juste retourné, saisi, sur le grill…
- Et comme boisson..
- Un rosé
- Frouançais ou califournien…
- Allez je vais gouter le californien, mais si il ne me plait pas je vous le rends.
- Vous verruez Monsieur il vous plaiura…Il est délicieux…

Oh là !
La belle apparition note rapidos ma ligne de commande et tourne les talons..
Pour sûr je suis Achille sur son char prenant une flèche retorse dans le pied…
J’ai dit dans le pied !!!

Je me replonge dans les nouvelles départo-cantono-communales..
Rien de neuf en Mayenne, sinon le va et vient normal d’un fonctionnaire qui se tire ailleurs et d’un original des Fleurs du Mal retrouvé à la bibliothèque de Laval….et estimé à je ne sais combien de milliers d’euros..
Zou dans le coffre, fini de l’avoir en main…Faudra se contenter d’une réédition de poche.

Elle revient avec la bouteille à la main..
Mon dieu, j’aimerais bien connaître son prénom !
Je tente donc désespérément de lire sur le badge poitrinaire ce qui est inscrit…Mais non…c’est un de ces prénoms flamangants qui me font prendre les Bataves pour des gens sans aucune convenance, ne pensant qu’a emmerder celui qui aura à prononcer le dit prénom..

Je décidais unilatéralement qu’elle s’appellerait Li !

Elle me sert une lampée de vin. Je le goûte ; punaise c’est vrai qu’il n’est pas mauvais, il a presque une identité remarquable, fraises et framboises très fruité avec une infinitésimale astringence tannique.


A ma tronche la jeune femme voit combien elle a vu juste en me conseillant ce vin du sud californien..Je suppose que c’est un Syrah rosé.

- Vous voyez que j’avais raison de vous le proposer !

Elle me dit cela en me fixant dans les yeux, que j’en suis tout retourné…

- Vous avez bon gout…Il me plait beaucoup.
- Il ira très bien avec votre plat vous verrez..


Le tartare m’arrive comme un cheveu sur la soupe, coupant court à mes pensées un peu mélancoliques.

- Et le tabasco ?
- Je vous l’apporte monsieur !
- S’il vous plait…J’essaie de me faire aimable, j’adoucis ma voix.

Le regard de Li s’obscurcit..

- Pardonnez-moi…je faillis ajouter Li, mais comme au volley sur une reprise, je smashe d’un sourire un peu forcé.
- Ce n’est rien…me fait elle un peu déboussolé par ma saute d’humeur.

J’ai du mal à me sortir de mes pensées, alors m’en faire sortir me rend bougon !


Le café, puis la note !

Je quittais la Hollande…
En sortant je saluais mon héroïne..
J’allumais ma cloppe et tirais dessus comme si il me manquait deux ou trois mètres cubes d’air pollué.

La voiture, contact…ca y est c’est reparti...je suis déjà avec mon gugusse, juste des contrats à lui faire signer…Il arrive dans sa boite en même temps que moi..on se salue..

- Jog faut que je vous parle
- Ah bon ? J’ai peu de temps vous savez il faut que je me grouille j’ai un rencard avec mon PC.
- Ma femme m’emmerde..
- Vous n’êtes pas le seul vous savez, Il y en a un max dans votre cas…
- Elle a encore changé d’avocat…
- Emmenez-la à la chasse avec vous…Vous réglerez le problème comme ça…
Je suis pince sans rire, lui se gondole..
- Vous m’aviez prévenu un divorce, c’est la merde..
- Quand il y a du fric en jeu oui c’est la merde, c’est comme un héritage…
- Vous dinez avec moi la semaine prochaine pour qu’on en parle ?..
- Oui…OK je vous invite chez les covebois…


On monte, il m’offre un café! On tire une cloppe puis deux, il signe sans vraiment lire, je sais que le dos tourné il le fera en long en large, et si quelque chose le chagrine je ne serai pas arrivé chez moi que déjà il m’aura téléphoné pour me le dire et demander la refonte du contrat. Depuis le temps que je le pratique pépère, je prends mes précautions et écris ce qui est convenu entre nous lors des palabres annuelles.

A la semaine prochaine, je lui lance en écrasant ma cloppe dans le cendrier..
L’a pas téléphoné, c’est que ça lui convient..
Tant mieux !
Faut que je vous dise que ce midi j’ai bien aimé la Hollande !

Je suis désolé pour ceux qui ont cru un instant que j’avais des révélations à faire sur le Ps.

Bloggy Bag

Bah, il est à deux doigts de la vérité le Paladino, il suffit juste qu'il révise un chouilla sa définition de la famille et il s'apercevra tout seul qu'il est un âne.

Account Deleted

Bonjour Anne, Toutes et Tous

Je reviens sur Jonas Kaufmann, cela vous a-t-il plu ?
Moi je l’écoute en boucle en ce moment je dois être folfdingue, loufdingue aussi !
De grizzli à grisel on fonce sur le grisâtre, couleur qui leur va à merveille !
Elles sont ternes comme le passé qu’elle voudrait ressusciter.
Mais elles ne sont pas seules ces femmes, il y a aussi les maris tout aussi cons !

Alors que je somnolais, largué dans une sieste post-prandiale, assoupi dans une sorte de ouate où les bruits extérieurs ne sont perçus que par intermittence, les effets du confit d’oie sans doute alourdirent plus encore mon insensibilité aux nuisances sonores. Certaines pourtant me ressortirent de cet état végétatif, me firent entrouvrir l’œil gauche…le droit est trop feignasse je vous assure, et je vis sur l’écran leurs époux jouer à la petite guerre sous la forme d’une milice exténuée, que des gros pleins de soupe, bourrés jusqu’à la gueule de hamburgers, suant de la graisse au bout de cinq minutes d’un parcours du combattant contre l’état fédéral et sa soit disant emprise sur leurs vies !
Il y avait dans leur attitude une singulière recherche de l’ennemi nouveau, qui pour ne plus être tout à fait extérieur devenait intérieur, jusqu’à ce gros con de candidat qui se pavanait en costume nazi !
Je vous trouve injuste, dans le cas présent que de parler seulement des grosses oursonnes velues cauchemardesques dans le mascara ; duboutesques !
Ah si il les avait connues sans doute les eut il croquées de façon fellinienne !
Elles s’accouplent à des mâles tout aussi murés qu’elles dans leur passé faussement idyllique, et font n’en doutez pas un instant une progéniture aux rêves identiques.
C’est tout un monde !
Un univers de folie, où l’acculture à fait de leurs existences une terre stérile et sans vision d’avenir !
La dinde surf allégrement sur leur bêtise, et se chargera bien si par malheur elle parvenait au pouvoir, son but final Ghislaine n’en doutez pas un instant, de les oublier.
Ainsi les oursonnes retourneront elles dans leur antres et leurs maris et rejetons continueront à s’entrainer armes à la main à vomir l’état fédéral !
Ah que ce serait beau si la ségrégation revenait, si le bon temps de la suprématie blanche régnait comme d’antan, on pourrait alors refaire les buchers et danser autour en grillant non pas une cigarette, mais une, un homosexuel, un musulman ou tout autre dès lors qu’il serait à même de remplacer au pied levé la sorcière du passé ou le Natif du coin !

Une telle connerie humaine temporise grandement l’espoir que pourrait faire naitre le New Deal de BO ; c’est donner de la confiture aux cochons !

Charlotte

Ingrid Betancourt est à la télé hollandaise!!! Elle est en Hollande, et en direct

Michèle Doige

Bonsoir Anne, bonsoir à tous

Après une chaussure pour Bush, c'est un livre qui a été envoyé sur Obama lors d'une réunion publique hier à Philadelphie. Ce serait l'auteur du livre qui serait aussi l'auteur de cet envoi si je puis dire, un moyen comme un autre pour faire lire son livre par le Potus !

"The streets of Philadelphia" ne sont plus ce qu'elles étaient!
Et sur la "face B" de ce disque on pouvait trouver la chanson" if I should fall behind" c'est ce qu'aurait pu se dire le livre ☺☺

Philippe Pugnet

Bonjour Anne et ami(e)s de la Sinclairie

Je m'étais absenté quelques jours pour une petite virée au Maroc entre Mohammédia et FEZ - magnifique cité impériale du Maroc, véritable gardienne des traditions et de la mémoire hispano-arabe - en passant par Casablanca, Rabat et Meknès.

Désolé Robert, je n'ai pas eu le temps de pousser jusqu'à Marrakech.

A mon retour j'ai pris le temps de lire vos billets, Anne ainsi que les commentaires y afférent.

Et puis je suis tombé sur "ce soi-disant rapport du FMI sur les retraites", et sur les propos tenus par Eric Woerth disant merci à Dominique Strauss-Kahn. Provocation ! Et certains, à gauche de montrer vite du doigt le Directeur Général du FMI !

Quel esprit malsain ! Quelle volonté de nuire ! Quel détournement de l'information à des fins partisanes ! Il y a des claques qui se perdent !

C'est vouloir généraliser un peu vite que de dire que le FMI est pour l’augmentation de l’âge de départ à la retraite.

Car ce rapport -et c’est précisé en préambule- n’est pas celui du FMI, pas plus qu'il ne l'engage et encore moins son Directeur général.

En effet, ce rapport est celui de 3 experts qui pensent qu’il faut aller au-delà de 60 ans.

C’est donc une faute journalistique que certains journaux comme Le Monde ont osé commettre en affirmant que ce rapport était celui de Dominique Strauss-Kahn et qu'il mettait le PS en difficulté.

Malhonnêteté oui ! Et bien plus encore ! Le Directeur général du FMI est coupable de tous les maux...sauf que sa côte de popularité auprès des français ne faiblit pas ; et c'est bien là l'essentiel.

Par contre lorsque le Directeur général du FMI présente les grands enjeux dans un monde incertain, les donneurs de leçons sont aux abonnés absents. Et les journaux ont déjà fermé leur édition.

Heureusement il y a le net, les blogs et les réseaux sociaux

https://www.socialismedemocratie32.net/article-une-nouvelle-mondialisation-pour-un-monde-nouveau-par-dominique-strauss-kahn-58756140.html

ghislaine

La rénovation des infrastructures américaines ne peuvent être que positives.

Quand on voit les reportages, on s'aperçoit avec étonnement qu'effectivement, l'Europe est bien mieux lotie. Je suis toujours étonnée de voir les fils électriques, de téléphone toujours à l'air libre par exemple.

Par contre, les grands travaux vont-ils réveiller une nouvelle période faste? On dit que l'histoire ne se répète pas même si elle balbutie. Croisons les doigts car si les Etats-Unis vont bien, le reste suit.

S'agissant des déclarations homophobes, est-ce le fait que l'humanité a toujours besoin de détester quelqu'un pour vivre ou est-ce l'illustration d'une peur cachée du devenir du citoyen américain.

Je m'explique : les Russes par exemple vivent une situation démographique catastrophique qui si elle perdure, peut entrainer la disparition pure et simple de sa population. Tout cela faute de naissance, à l'alcoolisme et bien évidemment à la mortalité durant la seconde guerre mondiale et les purges staliniennes.

Les Américains n'ont pas ce problème mais celui de leur identité vieille de presque trois siècles. Je lisais il y a quelque temps, la peur des Américains de voir une partie de leur population disparaitre.
Cette peur profonde n'est-elle pas la réponse à un mouvement de liberté que vit les Etats-Unis depuis les années hippies?

Robert

Bonjour !

Votre dernier billet enfonce le clou... Aux USA, il y a vraiment de tout, tout le temps et en même temps !

Le meilleur et le pire. Le sublime et le médiocre. Le très grand et l'infiniment petit.

Une question qui me taraude depuis longtemps : pourquoi cette terre de contrastes et d'audace semble-t-elle se cantonner trop souvent dans l'excès systématique et la liberté à outrance ?

Une tentative d'explication : le teary-eyed patriotism, la old-time religion et l'exercice primaire du "my" freedom à tout prix tiennent très souvent lieu d'éducation à la citoyenneté responsable et éclairée fondée sur des valeurs communes au service de celles et de ceux qui ont notre humanité en partage.

Les USA = la terre du live free or die (selon la devise du New Hampshire). Entre les deux, pas de place pour la vie pleine, politiquement et socialement engagée et soucieuse du bien commun et de l'intérêt général ?

Les infrastructures et les équipements collectifs sont absolument nécessaires. Mais également le vouloir vivre ensemble...

KATLEF

For better or for worst...
Et que dire de la montée des partis ultra-droite en Europe. Les US ont toujours eu leurs illuminés, mais après une periode ou celle ci a perdu sa confiance et sa fierté, elle se réfugie dans des valeurs et des idées assez terrifiantes.

Mais le bottom line qui prime étant toujours l'économie, si le New Deal d'Obama apporte des jobs et une relance de l'économie alors la visibilité et le poids des paroles de politicien de ce genre retombera.

Michèle Doige

A tribute to Joan Sutherland "la Stupenda"

A cette heure une berceuse s'impose.

https://www.youtube.com/watch?v=q6TKXNjxePs&feature=related

Sélène

L'espoir s'appelle à nouveau Obama...

Michèle Doige

Bonsoir Anne, bonsoir à tous

Ainsi Obama a lancé les bases d'un nouveau
" New Deal" ! Quelle va être son projet phare, sa Tenessee Valley Authority à lui ? Ce pourrait être pour suivre les idées du moment un grand projet d'énergies propres, je ne le vois pas lancer des construtions de centrales thermiques au charbon comme en 1933 !

"Bien sûr les critiques ont déjà fusé: il aurait dû le faire plus tôt". Il faut toutefois rappeler que Franklin Roosevelt a lancé son New Deal en 1933 alors que la crise était apparu en 1929, je délai est somme toute bien plus rapide! Il ne s'agit pas non plus de se lancer tête la première dans des entreprises de grande envergure, le temps de la réflexion que se donne toujours Obama peut-être perçu si l'on est pessimiste pour de la navigation à vue, si l'on est optimiste comme une chance de cerner de façon très précise les projets pertinents et de ne pas agir dans la précipitation sous la pression des événements sans vision globale.

En ce qui concerne Carl Paladino, il a aussi déclaré à propos du centre islamique près de Ground Zero " "As Governor, I will use the power of eminent domain to stop this mosque and make the site a war memorial instead of a monument to those who attacked our country."

A ne pas confondre avec le peintre italien originaire de Campanie Mimmo Paladino !!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Panama City Février 2011

  • Panama City Fevrier 2011
    Vieille ville et ville nouvelle

Singapour 01/02/11

  • IMG00035-20110131-2018
    La Marina avec ses nouveaux buildings et la skyline vue du mon hotel

Alger 3/11/10

  • Rue de la Kasbah
    Kasbah et balcon du Palais du gouvernement

Kiev et Yalta 02/10/10

  • IMG_0319
    Les bulbes des églises de Kiev, la conférence où se trouvait Clinton, et le palais Livadia où furent signés les accords de Yalta en février 1945

Les jardins de la WH 18 avril 2010

  • Comme tous les gogos...
    Chaque année, les jardins s'ouvrent pendant deux jours au public et deviennent lieu de promenade familiale. Nous devions être 3000 ou 4000 ce dimanche à l'heure du déjeuner

Inauguration Day 20/01/09

  • DSC00415
    Inauguration Day 20/01/09. Sur le Mall avec deux millions de personnes