Chercher

  • Google

    ailleurs
    dans ce blog

Evaluez les notes

  • Copiez et collez !

    ☺☺☺☺☺☺☺☺ Smiley classique
    ☻☻☻☻☻☻☻☻ râleur ou triste
    ♥♥♥♥♥♥♥♥ hormonal
    ♪♪♪♪♪♪♪♪ joyeux
    ♫♫♫♫♫♫♫♫ hyper joyeux
    ☼☼☼☼☼☼☼☼ Soleil

mai 2011

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

« Vive les impôts! | Accueil | Sondages »

13 décembre 2010

Commentaires

Sélène

66 ou bien 86, j'avoue que j'adore ce titre de post..... comme j'adore les deux personnages décrits. J'aime la simplicité d'Obama, l'autorité et l'habileté de Bill Clinton.

Il semblerait que la solidarité soit une valeur davantage pratiquée aux États Unis que dans notre "vieille Europe"

CelineElias

Anne, dois-je vous répondre ? :-)

@ Isabelle : vous avez de saines lectures ☺ ! J'espère que vous trouverez parmi nous de saines occupations car si l'on en croit votre entrée en matière, vous avez tout pour de ne pas trop dépareiller de l'ensemble. Quant à votre connaissance de la politique US...écoutez, vous voulez qu'on vous dise ? Nous non plus on n'y connait rien ! Mais on fait bien semblant et puis Anne est un excellent professeur. ☺☺☺☺☺ Pour les maths, je vous l'accorde, il vaut mieux se passer de ses services mais bon, qui peut l'en blâmer ? Mon PPP ne va pas le faire, hein ? Quant à Mido, depuis qu'elle a tourné la dizaine, elle est fort occupée à améliorer sa géographie française !
Non, je vous assure, décompléxez-vous sur les sujets abordés puisque nous sommes presque tous des néophites en la matière. Enfin sauf Yul, Robert (les 2 !), François et quelques rares initiés de passage.

En tout cas, Isabelle, je vous le dis de bon coeur : BE WELCOME !

François Fonlac


Lundi 14 décembre...

Bon oui la gauche démocrate est furieuse, il fallait faire payer les riches et une nouvelle fois ils vont y couper. Pourquoi?
Parce que le président a fait des compromis. Il est en démocratie et les électeurs ont parlé et ils ont fait gagner ses adversaires.
Et pragmatique, prolongeant les indemnités de chômages, les prêts pour les étudiants etc il a œuvré pour son électorat en dépit de l'obstacle républicain et il saura le faire valoir.
Alors que comme il l'a rappelé ce pays a été bâti sur des compromis. Et le plus grand de tous fut celui sur l'esclavage. Washington D.C. Capitale du nouvel État. Ville du Sud ne l'oublions pas est née de ce compromis.
Alors qu'il fasse appel au rusé Bill pour faire avaler le dernier en date à l'opinion démocrate ne me semble pas une preuve de faiblesse mais d'intelligence.
Bill Clinton n'est-il pas le politicien sudiste par excellence. Un président avec des racines fortement américaine qui saura marteler à ses fellow americans qu'une nouvelle fois les républicains révèlent leur vrai visage, les caniches des riches.
Alors qu'Obama est un président hors sol. Il représente l'ouverture de l'Amérique sur le monde. Et cette ouverture est incontournable. Les électeurs le savent bien.
Et la preuve par l'absurde est l'émergence de Sarah Palin comme incarnation du retour de l'Amérique à ses valeurs et à ces racines.
Alaska contre Hawaï, les deux derniers État à avoir rejoint l'Union et les deux séparés de la métropole par des immensités liquides ou terrestres.
Non le jeu n'est plus paroissial, limité à la terre américaine et à ses frontières physiques, non il va bien au delà.
La nouvelle frontière que labourera le candidat Obama aux prochaines élections sera à la dimension de la planète.
Et le président a bien joué. Dans son discours il a défini son nouveau rôle, celui de boussole. .
North Star, l'étoile polaire. Indiquer un cap et un sens à une Amérique et à un monde de plus en plus déboussolé.
Et le retour du vieux Bill à D.C. et de son cœur qui bat la chamade même comme VP de sa femme me semble un retour en arrière peu réaliste.
Mais avec la politique et les électeurs on ne peut jamais jurer de rien.

Michèle Doige

@ Isabelle

Bienvenue sur cet espace de convivialité de la part de "l’ancienne" que je suis ! Rassurez-vous, vous échapperez à la querelle des Anciens et des Modernes. Vous verrez, les sujets évoqués peuvent aller des plus sérieux aux plus futiles avec un respect sans faille de chacun et une liberté d’expression totale. Et on y apprend des tas de choses passionnantes !

@ Jog

Bientôt vous aurez les rennes du Père Noël aux portes de Rennes ( Roazhon) !

Charlotte

Moi je suis ravie de Wikileaks, heureuse de savoir qu'il sera bientôt libre, rassurée par la presse intelligente qui AVEC wikileaks a filtré tout ce qui relevait du dangereusement secret.
Sans Wikileaks je n'aurai pas su que van Rompuy (prez EU) soutenait la guerre en Afghanistan uniquement pour faire ami avec Obama en non pas parce que ce serait intelligent ou mm gagnable...

Bloggy Bag

@isabelle : wikileaks pose (étrangement en apparence) le même problème à la presse et à la diplomatie. C'est un acteur nouveau qui bouscule l'ordre établi en introduisant de nouvelles règles grâce à une rupture technologique. Du point de vue business, il s'agit d'une "resegmentation".

Les diplomates se retrouvent avec un nouvel acteur dans un univers où les nouveaux acteurs sont rarissimes (et ils n'aiment pas !).

La presse se retrouve également avec un nouvel acteur à un endroit qui n'existait pas avant, c'est à dire quelqu'un capable d'obtenir des infos très confidentielles, de les mettre en forme et de les diffuser sans passer par l'industrie habituelle (papier, tv, radio). Vis à vis de la presse, l'avantage de wikileaks est de ne pas dépendre d'une industrie tributaire soit du marché, soit des subventions, ils n'ont par conséquent pas peur d'utiliser des sources secrètes car ils peuvent résister aux pressions. La presse essaie naturellement d'en faire autant, mais on peut bien voir dans l'actualité des médias ce qu'il en est vraiment.

Enfin, la rupture qui permet cela, c'est la dématérialisation des moyens de l'information. Jusqu'ici les médias se demandaient comment décliner leur modèles sur internet, wikileaks les mets ko en inventant un nouveau business model de média.

Explications raccourcies d'un phénomène qui selon moi va redistribuer la quasi totalité des cartes de l'économie traditionnelle.

Anne Sinclair

Michèle, Jog et Yul: savez vous le pire? je n'ai même pas réagi (peut etre est ce mon cerveau embrumé par le rhume et ma gorge irritée par la toux - ah, la fille qui se cherche des excuses!!)à votre 42 + 44 = 66 car je ne m'en suis pas aperçue!!!
Ce qui prouve mon handicap de base face aux maths dès le CE1, et qui ne me vaudrait pas de me faire non plus embaucher par Jog pour les factures d'honoraires :-)

Anne Sinclair

Robert, vous voilà bien plus pessimiste que moi sur BO. Moi, je pense - malgré toute l'admiration que j'ai pour Bill et Hillary - qu'il devrait demander et demandera un second mandat. Pour une fois que l'Amérique a un "type bien", même s'il fait des bourdes politiques ou de com' je vote pour!!!

Anne Sinclair

Isabelle, je ne vous ai pas répondu sur la presse. Qu'elle soit française, américaine, italienne, espagnole, etc... elle a fait grand cas des révélations de W@ikileaks, ce qui a mon avis pose le problème évidemment de leur responsabilité.N'ayant pas eu à connaître l'ensemble du dossier, je ne sais pas s'ils ont gommé des choses qui pouvaient mettre des vies en danger. Ils disent que oui....

Anne Sinclair

Bonjour Isabelle, bienvenue sur ce blog.
Si, j'ai commenté Wikileaks le 30/11/10 (descendez un p[eu dans la page) sous le titre 251.287 ce qui est le nombre de documents révélés sur Wikileaks.
Non seulement je faisais état du désarroi d'Hillary Clinton et de la Maison Blanche parlant de "crime". Mais je posais la question de la transparence, devenue un critère positif dans l'opinion publique. Je pense que c'est un argument démagogique qui plait aux gens tant qu'ils ne sont pqs eux mêmes concernés: les Etats (et les individus) ont besoin - non pas de mensonge, ce qui n'a rien a voir - mais de leur part de secret. Tt le monde n'a pas besoin de savoir tout sur tout: ni sur des questions de défense et de sécurité, ni sur les secrets de votre voisin. Une société (hormis toute considération de défense nationale) sans secret est une société de verre, sous le regard de tous. Ca me rappelle le 1984 d'Orwell et cela s'appelle une société totalitaire.
Merci de venir parler avec nous, nous aimons nos "anciens" et accueillons avec plaisir les "nouveaux"!

Paul Laurendeau

Ah, William Jefferson Clinton et ses ardeurs surannées

http://ysengrimus.wordpress.com/2008/04/29/bill-clinton-cancre-du-sexage/

Le dur jugement de l'histoire est pas mal tombé…
Paul Laurendeau

Account Deleted

44+42 =66???????
MiDo je vous embauche pour la facturation des honoraires!!!
alors Anne on joue les rennes du pere Noël ?
pas sortir et pas fumer hein ma tcfp!!!
écoutez votre ppp m'enfin!!!
ce matin glissade complète une heure trente pour faire mon bled rennes soit 20 bornes
planning dans le sac !

Robert

Bonjour !

Terriblement affaibli, écrivez-vous, au sujet de BO. Vous avez hélas tout à fait raison.

Bien sûr, le 42 vient "fraternellement en aide" au 44 (après tout, on fait partie du même old boys club).

Le 42 se comporte même en master politician, with grace en plus. Il n'a pas pris une ride, ni au premier ni au second ni à aucun degré.

Commence-t-il à rêver sérieusement à un retour... comme VP... devinez de qui ???

Une certaine interprétation du 12e amendement relativement au 22e semble le permettre... It has never been tested, par contre, même si on en a beaucoup parlé en 1980 lorsqu'il a été assez sérieusement question que G. Ford soit le running mate (et donc le VP en cas d'élection) de R. Reagan.

Pendant ce temps, l'autre Clinton se débrouille plutôt bien dans tout ce bordel de wikileaks.

Hier, elle était à Ottawa où elle a discuté de l'avenir de Haiti, et surtout de la façon de sortir de l'impasse électorale actuelle, avec ses homologues canadien et mexicain au cours du traditionnel (et annuel) North American Summit... dont on ne parle évidemment jamais dans les médias USA. Not sexy enough !

Billary... ce pourrait être l'enfer pour BO dont il se dit de plus en plus ouvertement un peu partout que ce dernier ne devrait pas solliciter un second mandat.

Nous voici très très loin du Yes, we can... à moins que ce soit du point de vue du 42 et de l'éventuelle 45 !!! !

Isabelle B

Bonjour Anne,
je lis (depuis peu) avec beaucoup d'intérêt vos papiers sur l'actualité de l'Amérique, ainsi que les commentaires de Bloggy Bag, Céline et Michèle.
J’ai l’impression de retrouver de Toqueville sauce 2010/2011 dans vos échanges.
Je ne suis pas aussi spécialisée que vous tous en politique américaine et j'avoue que j'arrive un peu en novice sur votre blog.
J’ai néanmoins une question ou 2 questions : pourquoi ne pas avoir commenté (entre autres) l’affaire Wikileaks?
Est-ce un choix tout personnel ? Les journalistes français ont-ils trop insisté selon vous sur ces « affaires » au regards des grands enjeux de la politique intérieure américaine? Ai-je mal lu votre blog ?

Il me semble pourtant que ce fait est révélateur d’un changement sur le traitement de l’information sur le plan international et sur la politique étrangère américaine en particulier.
A vous Lire…

Michèle Doige

Bonjour Anne, bonjour à tous

Anne, je vous remercie d'avoir passé sous silence la bourde que j'ai commmise.
Aurais-je droit aux circonstances atténuantes, il était tard ou tôt, c'est selon car tout de même j'ai écrit "42+44=66" !

Si je n'en étais pas déjà persuadée je pourrais en conclure que je ne suis décidément pas scientifique mais littéraire ☺☺

Pour en revenir au fond de l'affaire, force est de constater que depuis sa prise de fonction Obama a fait énormément, sans doute trop de compromis. C'était déjà le cas lorsque les démocrates avaient la majorité, cf le Health Care si ambitieux et qui au bout du compte fut une réforme a minima même si elle présente des avancées notoires, alors avec des républicains bien renforcés ce sera encore plus le mode de gouvernement.

"compromettre" étymologiquement c'est promettre en même temps.Un compromis dans son sens "noble" est un accord par lequel les parties en présence font des concessions mutuelles, l'adjectif "mutuelles" est important.

Il peut aussi s'avérer que le compromis soit un choix entre diverses solutions toutes insatisfaisantes et où l'on prend la "moins pire". Je crains que ce soit ce sens qui prévale !

Ne parlons pas de la compromission où là, on abandonne ses idées et ses principes !

Yul

@ Michèle

42+44= 86 les années de Reagan !!!!!!!!!

Anne Sinclair

Michèle, Céline, Bloggy bag, Yul, vous avez très bien répondu. je n'ai rien a ajouter. Sauf à céline pour plaisanter, qui dit "quand je serai grande" comme si elle etait une petite fille et moi une tres vieille dame ;-)

Michèle comme touhjours vous êtes à la pointe de l'actu et êtes en avance sur mes posts: oui le Senat a dit oui a Obama. Mais le pb ne vient pas des Republicains, contents d'avoir des tax cuts encore deux ans. Mais de Démocrates qui trouvent qu'il a trop compromis sur un sujet sur lequel il s'était engagé. Je dois dire que je les comprends et suis moi même un peu déçue. Mais c'est tjrs le même pb: faut il rester "pur" quitte à ce que rien n'avance, ou compromettre - donc devenir impur - pour au moins faire avancer l'assurance chômage. La facilité c'est sans doute de dire "il n'aurait pas dû" et se laver les mains des conséquences. Vieux débat qui ne se tranche qu'au cas par cas.
Cela dit, on peut dire sans doute quand même qu'il n'a pas bien manoeuvré politiquement pour arriver à ce résultat...

Michèle Doige

Bonsoir Anne, bonsoir à tous

44+42= 66 et cela me fait penser à la très mythique route 66 qui plus est, part de Chicago fief d'Obama mais ne passe pas par l'Arkansas!

C'est tout de même une image peu banale qui a été offerte aux américains, Clinton seul face à la presse pendant que le Président en exercice Obama allait à "un arbre de Noël".

Le Sénat s'est montré tout de même aujourd'hui lundi favorable au projet par un premier vote, reste à confimer dans les prochains jours lors du deuxième vote. Ce sera certes beaucoup plus difficile à la Chambre des Représentants.
Et pourtant l'éxonération demeure pour tous les contribuables, le maintien d'allocations chômage pendant encore deux ans est-il si difficile à accepter pour les Républicains ?

Bloggy Bag

hum... le symbole n'est pas bon !

BO va devoir reprendre l'offensive, j'ai l'impression qu'il est en état de faiblesse dans ses négociations actuelles.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Panama City Février 2011

  • Panama City Fevrier 2011
    Vieille ville et ville nouvelle

Singapour 01/02/11

  • IMG00035-20110131-2018
    La Marina avec ses nouveaux buildings et la skyline vue du mon hotel

Alger 3/11/10

  • Rue de la Kasbah
    Kasbah et balcon du Palais du gouvernement

Kiev et Yalta 02/10/10

  • IMG_0319
    Les bulbes des églises de Kiev, la conférence où se trouvait Clinton, et le palais Livadia où furent signés les accords de Yalta en février 1945

Les jardins de la WH 18 avril 2010

  • Comme tous les gogos...
    Chaque année, les jardins s'ouvrent pendant deux jours au public et deviennent lieu de promenade familiale. Nous devions être 3000 ou 4000 ce dimanche à l'heure du déjeuner

Inauguration Day 20/01/09

  • DSC00415
    Inauguration Day 20/01/09. Sur le Mall avec deux millions de personnes