Chercher

  • Google

    ailleurs
    dans ce blog

Evaluez les notes

  • Copiez et collez !

    ☺☺☺☺☺☺☺☺ Smiley classique
    ☻☻☻☻☻☻☻☻ râleur ou triste
    ♥♥♥♥♥♥♥♥ hormonal
    ♪♪♪♪♪♪♪♪ joyeux
    ♫♫♫♫♫♫♫♫ hyper joyeux
    ☼☼☼☼☼☼☼☼ Soleil

mai 2011

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

« Jusqu'à la dernière goutte de sang | Accueil | Le Wisconsin, symbole de la crise américaine »

24 février 2011

Commentaires

Raphaël Zacharie de IZARRA

LA CONTAMINATION DES SEXES

Le commerce charnel de mes contemporains est à l'image de cette société d'impuissants chimiquement assistés, d'homosexuels pleurnichards et de mâles culturellement castrés : incolore.

Le romantisme citadin parfaitement niaiseux d'influence médiatico-cinématographico-publicitaire a corrompu les rapports amoureux de millions de couples moralement avachis. Jusque dans l'intimité des hyménées, au fond des secrètes alcôves cette idée frelatée de l'amour -fabriquée de toutes pièces par les marchands de lessive et également colportée par Hollywood- s'est imposée dans notre civilisation d'eunuques.

La soupe aux navets est devenue la norme.

Les Vénus redoutables, amantes originelles, hôtes superbes et vaillantes de l'Olympe ont disparu. Cette société de castrats frileux a fait de la femme une ménagère, une écervelée éprise de "partage amoureux", une poire aspirant à des "moments sublimes", une idéaliste d'opérette en quête de niaiseries érotico-égalitaires et de contacts protégés, d'échanges hygiéniques...

Le mâle quant à lui est devenu un coquet. Un douillet. Un scrupuleux à l'écoute des "revendications féminines". Bref, un coquelet épilé qui sent le parfum de la crête à la plume finale. Le prince charmant ne pique pas, ne transpire pas, ne crache pas. Mais pleure. Bien entendu il sera émasculé, depuis le cerveau jusqu'aux ongles des pieds qu'il aura, éventuellement, finement oint de vernis.

Notre société a inculqué à ses membres ramollis une image parfaitement dénaturée de l'amour et du plaisir. Il en ressort une culture érotique polluée par le bavardage publicitaire et médiatique se manifestant par une sorte de mélasse relationnelle insipide où humanisme de salon et pratiques lénifiantes se côtoient pour un résultat "politiquement édulcoré". Ce qui fait que les vrais mâles sont entourés de dindes aseptisées pleines de chimères "romantico-lessivières" dans la tête, la mentalité pervertie par les "contes de comdom" et les histoires d'égalité des sexes, de féminisme, de partage, de respect, de tendresse...

Egalité des sexes, partage, respect, tendresse : principes élémentaires de la relation amoureuse, prétendront les efféminés.

Faut-il que tonne plus fort la voix virile de la vérité, qu'elle couvre le sifflet de leur hérésie, qu'elle les fasse trembler, ces moineaux, ces vaincus-nés ? Le vrai mâle, celui dont on n'a pas encore bagué les doigts de pieds, lui prétend que ce sont là des moeurs intimes à la sauce urbaine, pitoyables. Des bêtises inconsistantes issues de cervelles de poulets. Des sornettes inventées par des esprits châtrés contaminés par la publicité, le cinéma et les médias !

Edulcorants hollywoodiens alliés aux antiseptiques cérébraux, ainsi est composée la soupe aux navets évoquée plus haut.

Cette conception de l'amour totalement indigente -aux antipodes de la flamme charnelle ardente- initiée par les vendeurs de fromage blanc et de poudre à laver est devenue le lieu commun de l'homme et de la femme d'aujourd'hui. Comment s'étonner après si des femelles élevées aux "idées chimiques" et qui ont par conséquent grandi avec des habitudes contre leur nature dans le culte de l'insignifiance amoureuse, non contentes de rêver stérilement de "partage", de "moments sublimes" comme elles disent si sottement, réclament concrètement ce genre d'imbécillités quand un mâle, un vrai, daigne honorer leur petitesse congénitale ?

Ces dindes farcies de balivernes inodores, pétries d'idéal conjugal standard déclarent avec un air éthéré de circonstance que le sexe est sacré, que le plaisir des sens est un temple, que l'accouplement humain a une dimension quasi religieuse !

La vérité, c'est que ce sont les vendeurs de Coca-Cola de Hollywood qui ont sacralisé le sexe afin de mieux vendre leur jus ! Ils auraient pu sacraliser les betteraves à sucre, les roues de brouettes, les tuyaux d'échappement des tracteurs ou les orteils des eunuques sénégalais, mais ils ont choisi le sexe car c'est ce qui fait le mieux vendre.

C'est même un blasphème que de sacraliser ainsi le sexe car c'est l'esprit qui devrait être sacralisé et non les instincts de reproduction ! Nous avons été contaminés par les vendeurs de soupe. Ils nous ont inculqué leurs valeurs mercantiles outrancières au point que l'on s'est insidieusement mis à penser selon leurs normes. Ce qui est réellement sacré, c'est la pensée, l'esprit, la réflexion, l'âme et non le sexe. Si on accepte de sacraliser ainsi le sexe, pourquoi alors ne pas sacraliser le plaisir du manger, les nécessités de la défécation ou l'inanité du bavardage insipide ? Ce sont aussi des actes naturels à l'homme...

Après les bagnoles, les lessives, les pots de yaourt, ce sont les téléphones portables qui ont été "sexualisés" par les professionnels du marketing.

La femme est devenue un menu volatile et l'homme un gros mulet.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Raphaël Zacharie de IZARRA

LA DÉCHÉANCE DU BEAU SEXE

De nos jours la femme occidentale a beaucoup perdu les qualités de sa nature.

Sous prétexte d'indépendance, de libération, et même de liberté tout court, elle a succombé aux moeurs infâmes du siècle.

Sous le règne actuel de la "femelle vulgaire" les bassesses d'hier sont devenues normes. Ainsi ce qu'elle appelle "force de caractère" ou "fierté de femme" n'est en vérité qu'odieuse licence consistant à cracher son fiel en direction des gentlemen, à hausser le ton devant la mâle autorité, affichant sans rougir sa détestable éducation...

Impertinente, impolie, immodeste et dévoyée, elle injurie, outrage, blasphème à la moindre contrariété. D'un geste ou d'un mot, elle signe sa définitive déchéance. Ayant perdu le sens du commerce galant, elle foule de ses talons hauts toute bienséance, n'hésitant pas à publiquement user des termes les plus vils pour qualifier plus beau, plus noble, plus honorable qu'elle. Qu'un bel esprit accorde sa charmante attention à l'une de ces femmes en termes chastes et choisis, pour peu que la chose lui semble incompréhensiblement surannée et lui fasse l'impression d'une délicatesse étrangère à ses us, elle répondra au compliment par l'offense la plus crue.

Un baise-main ? Une formule exquisément courtoise ? Un geste de raffinement ? Une allusion à ses charmes galamment codifiée ? Elle réagira avec la brutalité d'une femme ayant perdu toute décence. Dans les circonstances ordinaires de la vie (métro, rue, établissements d'agrément, lieux de proximités), certaines se permettent même de tutoyer directement leur interlocuteur sous prétexte d'incompatibilité sociale, culturelle, vestimentaire ou d'humeur. Ou tout simplement par pur relâchement.

Et même, comble du comble, de s'octroyer le droit de l'insulter !

La plupart des femmes occidentales aujourd'hui n'ont plus de tenue. Déplaisantes, provocantes, agressives, en accédant à l'argent, au pouvoir, à l'invincibilité, elles ont perdu cette fragilité qui faisait leur gloire, jadis.

Les femmes de classe sont de plus de plus rares. Celles qui au milieu de cette plèbe ont su garder intacts les codes de la séduction et des relations humaines traditionnellement en usage dans le monde -et même plus simplement les codes de la courtoisie élémentaire- n'en sont que plus estimables aux yeux des beaux esprits.

Au contraire des femmes asiatiques et des femmes nord-africaines qui sous le poids de leur culture ont su rester décentes, polies, soumises, respectueuses, aimables, les femmes européennes ayant rompu les liens de la grâce sont de plus en plus haïssables, viles et vulgaires.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Raphaël Zacharie de IZARRA

Les femmes vénèrent les machos

Parce que le Ciel a voulu que la femme naisse sous le signe de la docilité, la femelle enchaînée aux lois âpres du mâle aime les injustices du sexe.

C'est ainsi que la femme sous le joug des plaisirs est naturellement soumise. Sa chair est faite pour être dominée, asservie, livrée aux crocs du loup, son souverain. La femme est la poupée de l'homme, ce seigneur-né, et elle le sait : elle trouve belle et bonne cette cruauté de l'hyménée.

Tout comme le jardinier sublime la nature en l'ordonnant, l'homme qui dispose de la femme peut à sa guise et selon ses caprices glorifier la nature d'une main de fer, guidé par son imagination, inspiré par les causes supérieures, principes divins qui ont placé l'homme sur un trône et la femme à ses pieds.


Les sots pensent que l'égalité des genres est naturelle et que la place d'Eve est à la droite de son époux. Cette égalité-là n'est point naturelle. Mais dans son immense sagesse Dieu a décidé que la femme chérira les bottes de son prince, et ce qui semble injuste aux yeux du citoyen, du savant, du législateur dénaturés par les artifices de la culture est infiniment juste et doux sous les clartés nuptiales du firmament.


Dans le secret de l'alcôve les grandes idées n'ont plus cours. Il n'y a plus de révolution quand triomphe l'hymen. La femme reprend sa véritable place à l'heure où tombent les masques.

La femme sincère vénère le macho. Au fond d'elle-même elle déteste sa nouvelle condition où l'a abandonné l'homme contemporain... Cette liberté-là aliène l'enfant de Vénus qui, fondamentalement, a besoin de sentir la force rugueuse de la virile écorce contre sa soie, le poids de la masculine autorité sur sa tête, la puissance phallique sonder ses flancs, l'éclat intellectuel dominer ses pensées, la voix rauque faire taire ses féminines protestations.

Et la délicieuse ortie de l'amour séduire son coeur.

La femme n'est désirable aux yeux de l'homme de bien que lorsqu'elle s'accorde à ses hauteurs à travers la parure digne et sobre de sa soumission innée : dévouement, obéissance, hommage au générateur de semence et porteur de sceptre sont les sentiments honnêtes de la femme face à son maître, tant dans la vie conjugale que dans l'aventure amoureuse.

Ce qui rend la femme infâme, vulgaire, détestable, bête et grotesque, c'est sa propension à vouloir singer le mâle dans ses divines attitudes... Et qui fait le gorille au lieu de faire l'humain.

L'amie de l'homme qui a su garder intacte l'intelligence de son sexe se soumettra avec d'autant plus de délices aux lois du dominant que ces dernières sont inspirées par les gênes et non par la norme.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Anne Sinclair

Gwen 78, je m'apprêtais à vous répondre, mais étant en voyage et les connexions difficiles, j'avais remis la réponse à plus tard...
Non je ne pense pas que les Américains soient plus prompts à réagir politiquement que les Français. On les taxe même d'habitude du contraire en les trouvant dépolitisés par rapport aux Européens.
Seulement, ils ne réagissent pas forcément sur les mêmes sujets : et on est assez sensible ici comme en Europe à la moralité des hommes publics, moins peut être sur le mélange affaires et vie publique. Aussi non seulement je ne trouve pas du tout votre question idiote, mais je crois que chaque peuple trouve ses indignations là où il le peut. Quant aux Français, il me semble que chacun a réagi, citoyens comme gouvernement et que certains ministres ont dû démissionner, non?

Gwen78

madame,

Je vous remercie avoir validé mon commentaire...

Seulement je posais une question...
Soit vous ne l'avez pas lue dans la foulée des validations de nombreux commentaires que vous recevez par ailleurs, soit vous trouvez ma question idiote(dans ce cas j'en serais sincèrement navré), ou bien vous n'avez pas la réponse....

Personnellement , j'ai confusément des éléments de réponses comme la tendance à l'individualisme et au rapport de mes concitoyens par rapport à l'information ou l'on privilégie le zapping, le jettable, le flash ,la synthèse a l'information plus approfondie, plus consistante, plus analytique.. J'esperais avoir un ou des points de vue complémentaires aux miens qui m'auraient permis d'y voir plus clair et d'aller plus loin...

désolé du dérangement donc...
cordialement

Gwen78

Bonjour madame,

Comment expliquez vous le manque de réactivité des français sur des questions politiques? Je ne connais pas les États Unis mais il me semble que les américains sont plus réactifs, non? Je m'explique... Par exemple dans l'affaire qui a secoué l UMP sur les avantages et rémunérations des ministres , aux états unis je suis certains que de tels fait auraient générés des scandales tels que les dits ministres auraient été contraints de démmissionner, non?

Pouvez vous m'éclairer là dessus?

Gwen78

madame,

ces debats d heritage religieux, d identitén sur la securité, me font exactement le même effet que d avoir a manger depuis trois ans matin midi et soir le même plat immonde....

ca va faire qu'a terme, je vais bien finir par me casser de france et respirer enfin un air pur..parce que, c'est louuuuuuuuurd!!!!!

Anne Sinclair

Adia, vous avez formellement raison (quoique le sapin de Noel est une tradition plus nordique que religieuse - et bien jolie d'ailleurs, je suis comme les enfants, j'adore Ca!)
Mais la laïcité reste incroyablement vivante quand même encore en France, même avec ses embûches, on y tient tres fort et elle n'est pas trop entamée, surtout vue de l'extérieur comme ax USA où le communautarisme et la religiosité imprègnent toute la société. Gardons la précieusement, aussi imparfaite soit elle!

Adia

Mr Jean Puech, juste une dernière précision et je me permets de vous citer : "Le mot de " chrétiens " n'apparaît plus dans le débat politique. La laïcité a fait son oeuvre. Et c'est tant mieux."

Je suis Musulmane non pratiquante ( qui se baigne en 2 pièces sur la plage et tout et tout) mais la notion de "laïcité" employée hypocritement par nos politiques me dérange au plus haut point.
La France a des racines chrétiennes comme dirait ce cher monsieur Sarkozy et on le démontre tous les jours et ce, depuis toujours....
Si la France était si 'laïque", pourquoi tous ces jours fériés uniquement chrétiens? Pourquoi fêter Noël dans les villes françaises, pourquoi des sapins ornent-ils partout dans les lieux publics, alors que Mr Copé, en marge du débat sur l'islam vient de dire par exemple que la religion ne devait pas se montrer en public et dans les rues?
Pourquoi dans mon village, tous les 15 août la vierge Noire est célébrée dans les rues? Pourquoi continue-t-on à donner du poisson le vendredi?
Je n'ai personnellement aucun problème avec cela et le fait que la France ait des racines chrétiennes car c'est la réalité mais je souhaite juste qu'on arrête l'hypocrisie du prétexte de "laïcité" pour parler de l'islam en France...
J'avais trouvé très belle une idée qui avait été proposée à l'époque, à savoir rendre férié en France le Yom Kippour et Laid el kebir et qui a été abandonnée.....Dommage, ça aurait été moins hypocrite déjà.....

Adia

La Marseillaise avait également été sifflée lors d'une finale de coupe de France par certains Corses au Stade de France et le président Chirac avait quitté le stade pour protester.....Bizarrement on préfère toujours se rappeler des Algériens et autres Tunisiens qui ont fait la même chose mais jamais de ce match-là.....Allez savoir pourquoi ( moi je sais pourquoi^^).
Les critiques c'est comme l'humour, on ne réagit pas de la même manière selon QUI fait QUOI
Fin du HS

jean Puech

La France pays d'expérience.

L' incohérence est de refuser de comparer symétriquement et de désigner sémantiquement les ensembles humains de la même façon. Un corse, un savoyard, ou un provençal, c'est d'abord une origine, le rappel d'une terre qui imprègne la personnalité d'une micro population qui se répand librement ailleurs sur tout le territoire national ....

Plus largement, on ne parle pas de Chrétienté à propos des italiens, des espagnols, des portugais, des polonais qui aujourd'hui se sont fondus dans la population de ce pays, malgré de nombreuses vicissitudes d'intégration.

Le mot de " chrétiens " n'apparaît plus dans le débat politique. La laïcité a fait son oeuvre. Et c'est tant mieux.

Et dans les lieux où les étrangers s'étaient agrégés, sauf au moment des grandes grèves, il n'y a jamais eu de prétentions collectives et revendiquées qui soient de nature religieuse. Et quand cela se fût nécessaire, cela restât limité régionalement, sans à aucun moment la nécessité d'un débat national pour leur rappeler les règles du savoir vivre en France, comme les arméniens de Marseille ou de Valence parfaitement silencieux.

Et l'assistance sociale alors n'était pas ce qu'elle est aujourd'hui. Ils étaient là pour bosser, et tous ont bossé dur souvent dans l'inconfort d'un autre âge.

Ils sont français. Ils ne revendiquent rien. Ils sont reconnus pour ce qu'ils sont et non pour le ressenti de leur arrivée. Ils ne sifflent pas la Marseillaise. Ils ne brûlent pas de voitures. Ils votent librement. Et les filles portent des mini jupes en ville et des deux pièces sur les plages.

Je doute fortement qu'à la marge de la communauté arabe, cet exemple soit actuellement à l'ordre du jour.

Malek Boutih a déclaré il y a 2 jours à la télé, ( émission C'dans l'air ) que la France était le premier pays arabe d'Europe, premier pays arabe en dehors du monde arabe une carte majeure que les autres pays non pas .... Au delà de ce qu'il voulait démontrer, souci ou pas souci ?

S'il vous plaît, n'extrapolez pas et ne me faites pas dire ce que je ne dis pas.

Banlieusards, veut trop souvent dire, ne l'oublions pas, sauvageons. Mais ça désigne pareillement que le qualificatif d'un certain ministre de l'intérieur qui avait tant heurté les esprits ....

Si un lien existe entre l'insécurité et l'immigration, et si il y a une concordance géographique entre des faits de délinquance et la population environnante - accusez leurs auteurs - rendez à César ce qui appartient à César - et n'avancez plus alors de pseudo sentiments d'humiliation face aux débats qu'ils provoquent et nourrissent de manière récurrente. Demandez à Madame Fadela Amara et à son association ce qu'il faut en penser ....

Je n'évoque pas là l'Islam que je tiens hors de cause, sur lequel j'aurais certainement beaucoup de choses à vous faire découvrir. Si Anne Sinclair évoquait les femmes tunisiennes, elle désignait aussi littéralement toutes les femmes des pays musulmans. Dés lors mon intervention ne pouvait que les concerner.

Personne ici n'a de raisons à mettre en doute la rectitude de mon propos, quand je concluais : " Bien au contraire, il ne pourra que conduire vers une intangible liberté des citoyennes fragilisées par les influences communautaires qui échappent à toute modération, et si possible, les y maintenir "

A bientôt. Jpu.

anarchaste

«Les Péninsules démarrées n’ont pas subi tohus-bohus plus triomphants » Rimbaud…fulgurant postillon de l’Histoire. Peuples brisez vos chaines, renversez les Tyrans, mais prenez garde au chant des sirènes du « Monde-Marketing » : leurs voix prônent la liberté… du pire esclavage. Celui de votre propre frénétique et boulimique envie de consommation.

« Il y a dans la création du ciel et de la terre et dans la succession des jours et des nuits des signes pour ceux qui sont doués d’intelligence » dit le Coran » (Sourate3 Verset 190)

Mais quels Signes ?
«--------------------------------------- Je sais le soir,
L’Aube exaltée ainsi qu’un peuple de colombes,
Et j’ai vu quelque fois ce que l’Homme a cru voir »
Si c’est pour avoir « Vu » que Rimbaud fut muet à Harar avant que de mourir, voici de quoi le Monde Occidental a peur et doit se prémunir pour répandre sa Civilisation. La Finance fait de tout une matérialité (1), même des espoirs et des rêves. Les siens sont fabriqués dans les studios d’Hollywood. Ils sont livrés le soir dans des salles obscures au meilleur prix. A ses yeux, toutes formes de pensées spirituelles, y compris les religions, reste suspecte et, sans pour autant les combattre de front, il convient de les canaliser au nom de Droits de l’Homme et de Liberté.

Mais quelle Intelligence ?
On sait que le cerveau humain peut être, principalement, divisé en trois zones :
La Raison. (Neocortex)
La Sensibilité. Sentiments (Mesocortex)
L’Instinct. (Paleocortex)
Au cours de l’évolution de la race Humaine, plusieurs facteurs (notamment la systématisation des études conformistes) ont favorisé le développement de la zone de la Raison(2) surtout dans les pays occidentaux dit Cartésiens. (3)
Bien que la Raison (trop souvent utilisée au sens pragmatique voire mercantile du terme) tende à prendre une forme prépondérante d’intelligence mondiale, il reste encore dans certains continents une sorte d’équilibre de pensée entre Raison, Sensibilité et Instinct.
Il me semble que ç’est ce dernier sens qui convient au mot « Intelligence » cité par le Coran.
Sans parler de « Choc des Civilisations » il se pourrait que dans quelques mois, l’euphorie retombée, des antagonismes apparaissent entre les systèmes occidentaux, que nous sommes si pressés de vendre, et les visions démocratiques (au demeurant souhaitables) que peuvent avoir ces peuples.
Faute de pouvoir leur apporter un exemple de conduite plus morale et une forme de spiritualité laïque, (dont nous n’avons, nous même, plus conscience), ils risquent de retomber sous le coup d’autocraties plus ou moins déguisées si ce n’est de systèmes théocrates sévères.
Fasse que, fort de sa Raison, le Président Obama n’ait pas mis la charrue avant les bœufs.

1) Ma térialité : tout le monde se félicite aujourd’hui du retour d’une Politique Etrangère renouant avec le pragmatisme.
Ceci implique de nouvelles complaisances avec les régimes autocrates (oui il en reste), les connivences, les ventes d’armes, l’abandon de Florence Cassez etc …Intérêt National

2) L’étude nourrit la raison. A écouter les Enarques on voit bien qu’elle détruit la sensibilité.

3) Descartes conçoit la Raison comme une faculté innée de discernement. Pas loin de l’instinct donc… Mort de rire !

lila

Je m'étais pourtant juré de ne pas répondre, tant pis, je craque.

Donc Jean-Puech, banlieusards veut dire Marocain, Algérien, Sénégalais et autres, c'est bien ça? Insécurité est synonyme d'immigration, j'ai bien compris?

Je parlais de Musulmans puisque c'était un des objets du message auquel j'ai répondu.
Je ne suis porte-parole de personne, vous en revanche, j'ai le sentiment que vous vous sentez investi d'une mission, "dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas", le populisme à l'état pur qui ne mérite que mépris.

Vous pensez que je ne me sens pas humiliée lorsque la Marseillaise est sifflée? Je réitère, je suis Française et autant que vous!

"vous constaterez vite la différence dans vos relations avec notre société", vos relations, notre société, je n'ai pas tout compris.
Jean Puech: La France n'a jamais été blanche et Catholique, et si certains dérapent, enfreignent la loi, ils doivent être jugés comme des citoyens Français.

En tout cas merci pour le petit cours d'économie, grâce à vous j'ai appris qu'en somme les immigrés (tous délinquants, cela va sans dire) sont assistés, brûlent des voiture, profitent de la sécu et prient dans les rues! Comme quoi, la Flamme et la Cendre est complètement dépassée, je vais changer de bible.

MOURAD.LAOUBI.

Rien ne sert de prendre des préjugées avancées ,sur des communautés qu'elles qu'ils soit leurs appartenances ,nous somme au 21 siècle et le monde a bouger, avec une grande métamorphose gigantesque qui préconise une autre approche sur le mode de vie de toute les communautés qui vivent sur la terre .
Nous avons actuellement un grand mixage en matière de réflexion sur notre avenir que je pense dans les années prochaines seront tous similaire dans leurs us et coutumes. Il n'y aurai pas de différence de religion sauf le mode de vie qui différera .
Et tous le monde rentrera dans son bercail, qui restera le monde de tous!!!

jean Puech

A Lila : Vous avez trop l'humiliation facile.

Lorsque la Marseillaise est sifflée par un jeune public de banlieusards au stade, qui est en droit de se sentir humilié ? Quand un père de famille, le matin en partant au travail trouve sa voiture brûlée, ou ne la trouve plus parce que disparue dans la nuit, qui est en droit se sentir victime ?

Vous parlez de Musulmans et c'est là le défaut pour se présenter comme porte parole anonyme et sans droit d'un ensemble qui par nature est divers et qui par essence n'a rien de civil.

Parlez-nous de Français, d'Algériens, de Marocains, de Turcs, de Tunisiens, de Libyens, d'Egyptiens, comme nous pouvons parler de Corses, de Bretons, de Basques ou de Savoyards, et comme moi, vous y verrez plus clair.

Essayez de substituer à votre humiliation un peu d'humilité, et vous constaterez vite la différence dans vos relations avec notre société.

Quant aux sentiments, quelque soit leur force, il n'ont jamais remis de l'ordre dans les comptes légitimes de ce Pays, car tout se paye, et au final, c'est le contribuable qui est sollicité et même de plus en plus probablement sa succession tant les charges et les largesses d'une grandeur d'âme dépassée deviennent insupportables.

Bonne journée à tous, Jpu.

jean Puech

Pas de confusion, ne confondez pas Jean Puech ( moi ) avec Jean Puech ( l'autre ).

Je n'ai jamais été Sénateur ou Ministre.
Je ne suis pas né en Aveyron.
Je n'ai aucun palmarès politique.
Simple citoyen et électron libre, j'use simplement de ma liberté de penser et de dire à ma façon ma vision de notre société, celle qui se trouve devant moi lorsque j'ouvre ma porte.

C'est de celle là précisément et avant tout dont il va s'agir mors de la prochaine confrontation électorale ....

Et je vais continuer ici pendant quelque temps, tant que l'on ne me jettera pas, car vous l'aurez compris, je n'ai rien d'un admirateur du socialisme, même à la française.

Merci à Anne Sinclair pour son accueil.
Un débat d'idées, sans aucune vociférations à l'égard des personnes reste pour moi essentiel.
A bientôt. Jpu.

https://www.facebook.com/profile.php?id=100000825395403

lila

Tout comme Céline je ne savais pas qui était Jean Puech, avoir 21 ans c'est une raison valable?

Pardon si j'ai été un peu brutale c'est juste que j'ai des réactions épidermiques sur ce genre de sujet, je n'aime ni la victimisation ni l'acharnement. Du débat sur l'identité Nationale (et son lot de dérapages) en passant par le Mondial de Football, la burqa et l'affaire Lyès Hebbadj, j'ai le sentiment que les Musulmans, aussi Français et Laïques soient-ils ont été humiliés.

 Lilou

Madame. il est dommage de ne plus pouvoir poster de commentaire sur votre blog. Est ce un problème technique?

CelineElias

Je suis amusée...et désabusée.
Mais merci à Jean Puech d'avoir participé avec brio. Je me suis subitement sentie moins seule en ce blog (que j'aime, je précise).
On peut parfois savoir de quoi on parle. Merci Monsieur. Mille fois. Mille et une fois. Revenez quand vous voulez et je serai à vos côtés si vous tenez de tels discours. Les idées de base sont si proches les unes des autres quand on les confronte au quotidien...vous en avez parlé comme il se doit et je voulais vous en remercier. Comme il se doit aussi.
Vous savez quoi ? Je suis nulle en politique. J'ai du regarder sur Google qui vous étiez ! Pardon Monsieur Puech. Excusez-moi de n'avoir pas tout suivi depuis avril 1988.

Frederic Audibert

La dernière contribution de Jean Puech est effectivement pleine de dignité.
A croire que ce n'est pas la même personne qui nous a parlé de "la lente et inexorable occupation de l'espace" et de "la fascination par la soumission".
Tant mieux et bienvenue à ce vauclusien.

Michèle Doige

Bonjour Anne, bonjour à tous

@ Jog

"cette place de Chambéry dont j’ai oublié le nom ?" Il s'agit de la place Saint-Léger. A l'origine une rivière passait en son centre et deux quais la bordaient de chaque côté, elle a été comblée et le tout est devenu une "place" bien longue.

La communauté internationale a t-elle la volonté de ne plus laisser se commettre des massacres de grande ampleur, des crimes contre l'humanité, terme qui commence à circuler pour la situation libyenne ? Nous en avons été incapables en Europe tout près de chez nous. Puisque vous parlez de la Bosnie, c'est une abomination que de découvrir dans la rue principale de la "ville ottomane" de Mostar reconstruite à l'identique, devant la grande mosquée de la ville, un cimetière avec sur toutes les tombes la même date de décès pour tous ces jeunes, 1992 ! Pour moi cela fut un grand choc et une prise de conscience de plein fouet, bien plus que les maisons toujours en ruine de la ligne de front, de ces "identités meurtrières" et ceci si près de chez nous.

Anne Sinclair

Je voudrais juste dire que le dernier commentaire de Jean Puech est sobre, paisible et digne. Merci de vous exprimer ainsi, quand on parle comme cela, on enrichit les échanges.
Juste une remarque: le droit du sol en France hélas n'existe plus automatiquement comme autrefois, du seul fait de naître en France. Ce qui n'est pas le cas aux Etats Unis où il suffit de naître sur le sol américain pour le devenir! J'ajoute - et j'en ai fait l'expérience il y a un an - que française, de parents français, mais née à l'étranger, suscite d'innombrables tracas et d'humiliantes démarches. Mais sur le fond de ce que vous dites, mille fois oui a la laïcité de notre République.

jean Puech

à Lila : merci de l'intérêt que vous avez porté à mon intervention.

Votre question m'intrigue un peu, car, s'agissant des femmes en général, je les désigne expressément comme CITOYENNES, et qu'en tant que simple citoyenne, que rien ne devrait empêcher de témoigner d'une liberté d'être, magnifiquement semblable à celle que vous manifestez ici ....

Leur croyance, comme pour toutes les citoyennes est accessoire, fussent-elles de la religion musulmane.
Je sais pour le connaître de très longue date, que l'Islam sait être paisible, respectueux, tolérant. Ce n'est pas lui qui est en cause, mais l'usage mal à propos qui en est fait pour consolider un communautarisme bien embarrassant pour l'avenir de notre République.

Les appels à la prière du muezzin ont bercé une partie de mon enfance, du fadjar à l'ächa; ni l'Achoura, ni le Mouloud, ni l'Aïd el seghir ne me sont étrangers. Ils sont entrés dans ma culture sans même que j'en ai conscience et ils ne l'ont jamais quittés.

Ce que j'évoque ici est d'une autre nature à laquelle ma sensibilité de citoyen Français aime à accorder une juste lumière et qui relève non point de la religion mais de la simple citoyenneté que nous avons en partage. C'est de la politique laïque.

Je me réjouis de constater nombre de réussites sociales de personnes issues de l'immigration dans le journalisme, dans les arts, dans la vie professionnelle, dans le bénévolat, dans la recherche, dans la médecine, et aussi dans la politique à l'image des citoyennes issues de l'immigration que les gouvernements du Président Sarkosi ont été les premiers a désigner pour des responsabilités dans de grands Ministères.
Que des femmes, Rachida Dati, Rama Yade, Jeannette Bougrab, Nora Berra, et tout comme Malika Sorel qui a fait dernièrement en commission de l'Assemblée Nationale une remarquable audition sur le droit de la nationalité ....

J'ai retrouvé dans ces nominations Madame, une fierté adolescente et oubliée depuis que le Bachagha Bouallem, alors vice Président de l'Assemblée Nationale, avait quitté la scène politique balayé par le vent de l'Histoire.
Ce que j'avance là, je ne le fais pas sous couvert d'un anonymat de circonstance qui pourrait m'autoriser ici, toute falsification au profit de ma vérité.
Je le fais dans le respect et la fierté de l'éducation d'une famille qui n'a jamais rien renié de ses expériences, de son vécu, et ni de son identité.

Je vous rappellerais que le droit du sol, qui dans ce Pays accorde la nationalité Française à tout natif n'existe pas dans les Pays du Maghreb, et nombreux sont ceux qui comme moi en sont natifs, sont privés d'une nationalité qui par simple réciprocité leur reste due. J'aurais aimé que le drapeau Algérien se montra aussi généreux que le drapeau Français dans ses choix de citoyenneté. Mais cela est une autre histoire.

En toute sympathie. Allah y bérek. Jpu.


Account Deleted

Heu....
Ils manquent à l'article italien, je les aimais bien ces heus!!

Pas le cheveux Anne pas les cheveux!
C'était le temps où les français vont écouter la Madone!
Le présent général marque mon regret, de pauvre sot!

Account Deleted

Vite fait sur le gaz !
MiDo plus que ma haute considération, vous avez mon amitié !
Un café sur cette place de Chambery dont j’ai oublié le nom ?

https://www.monde-diplomatique.fr/mav/115/BELKAID/20195

Un lien pour le pétrole et sa spéculation !

Un prof de science popode l'université de Washington écrit sur son blog parlant de la Libye :
« La comparaison doit se faire avec la Bosnie ou le Kosovo, ou encore avec le Rwanda : un massacre se déroule en direct à la télévision et le monde est incité à agir. Il est temps pour les Etats-Unis, l'OTAN, l'Organisation des Nations unies et la Ligue arabe d'agir avec force pour essayer d'empêcher la situation déjà sanglante de dégénérer en quelque chose de bien pire. »


A plus et bonne journée.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Panama City Février 2011

  • Panama City Fevrier 2011
    Vieille ville et ville nouvelle

Singapour 01/02/11

  • IMG00035-20110131-2018
    La Marina avec ses nouveaux buildings et la skyline vue du mon hotel

Alger 3/11/10

  • Rue de la Kasbah
    Kasbah et balcon du Palais du gouvernement

Kiev et Yalta 02/10/10

  • IMG_0319
    Les bulbes des églises de Kiev, la conférence où se trouvait Clinton, et le palais Livadia où furent signés les accords de Yalta en février 1945

Les jardins de la WH 18 avril 2010

  • Comme tous les gogos...
    Chaque année, les jardins s'ouvrent pendant deux jours au public et deviennent lieu de promenade familiale. Nous devions être 3000 ou 4000 ce dimanche à l'heure du déjeuner

Inauguration Day 20/01/09

  • DSC00415
    Inauguration Day 20/01/09. Sur le Mall avec deux millions de personnes