Chercher

  • Google

    ailleurs
    dans ce blog

Evaluez les notes

  • Copiez et collez !

    ☺☺☺☺☺☺☺☺ Smiley classique
    ☻☻☻☻☻☻☻☻ râleur ou triste
    ♥♥♥♥♥♥♥♥ hormonal
    ♪♪♪♪♪♪♪♪ joyeux
    ♫♫♫♫♫♫♫♫ hyper joyeux
    ☼☼☼☼☼☼☼☼ Soleil

mai 2011

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

« Le Président à la télé | Accueil | Pas de procès à New York »

29 janvier 2010

Commentaires

Blaise d'Ottawa

@ MiDo :
J'oublais de vous remercier pour le lien de "La grande librairie". J'attendrai d'être rentré chez moi pour pouvoir écouter.

Anne Sinclair

Blaise, j'ai aimé vos deux commentaires du joujr, le sérieux et le rigolo. Commençons par le sérieux: je suis bien d'accord avec vous. Même si je crois que l'homme seul a un pouvoir sur le cours de 'lHistoire, il n'a aps tous les pouvoirs, et il faut bien entendu des circonstances et des compagnons. d'ailleurs Obama l'a dit aux Sénateurs démocrates l'autre soir: il en va de votre responsabilité à vous aussi. Si la chance d'avoir un Congrès démocrate avec un Président hors norme ne fait pas bouger les choses, Obama seul ne pourra en être tenu pour comptable...

Quant au rigolo: l'histoire de la fin n'a pas besoin d'être raconté par un Congolais, elle est universelle! Quant au croc de boucher de mon homme, il ne s'applique pas, soyez rassuré aux lectures subversives ;-))

Anne Sinclair

Jog, j'espère que vous êtes allé aux folles journées de Nantes, consacrées de plus à Chopin.Radio Classique y est installée, c'est un régal.

Françoise, si vous tremblez comme moi aux récits du stalinisme, lisez le beau livre de Robert Littell (le père de Jonathan, auteur des Bienveillantes, mais très bon écrivain lui-même) qui a écrit récemment "lHirondelle avant l'orage" aux éditions BakerStreet. C'est un livre magtnifique sur la fascination réciproque et la répulsion du grand poète Ossip Mandelstam pour Staline en 1934. C'est beau, bouleversant et fort. Un versant plus romancé du livre fondateur pour moi sur le sujet qui est bien sûr le Zéro et l'Infini...

Blaise d'Ottawa

Off-topic :

Pour commencer, une suggestion qui s’adresse à toutes et à tous, en particulier si vous croyez dur comme fer que « l’aide au développement » est ce qui existe de mieux pour rendre possible l’éradication de la pauvreté et le développement des pays pauvres. Si vous ne l’avez pas encore fait, lisez « L’Aide fatale », de l’économiste zambienne Dambisa Moyo. Un vrai pavé dans la mare. Cinglant, courageux et rudement iconoclaste !
@ Anne :
En tout cas, à ne pas laisser traîner sur la table de Monsieur le Boss (déjà qu'à 17 ans je rêvais - à l'instar des milliers d'autres petits cons, devrais-je apprendre plus tard - que je lui piquais sa Belle-aux-Talents-Non-Dormants, d'apprendre que je tente maintenant d'inonder sa maison de littératosh subversive, il va lancer Interpol à mes trousses et je l'aurai vraiment cherché! ☺ ☺ ☺ ☺).

Pour finir, je me porte candidat pour me faire « pendre à un crochet de boucher » par n'importe quel masculiniste qui dédaignerait le second degré (n’étant pas DDV, on ne me ratera probablement pas avec mon goût de la récidive lol) :

Quelque part dans Kinshasa, un Congolais gisant sur son lit de mort, appelle sa femme. D'une voix faible, le souffle court, il lui dit :
- Très bien, mon heure est arrivée, mais avant je veux te faire une confession.
- Non, non, tu ne dois faire aucun effort, réplique celle qui bientôt sera veuve.
- Mais enfin, je dois le faire, insiste le mari. Il est bon de mourir en paix. Je veux te confesser quelque chose.
- C'est bon, c'est bon, je t'écoute.
- Je me suis envoyé en l’air avec ta meilleure amie, ta sœur et ta mère…
- Je sais, je sais, l’interrompt sa femme. Et c'est pour ça que je t'ai empoisonné, fils de p*** !

Blaise d'Ottawa

Bonjour Anne, bonjour la Sinclairie !

Au fil du SOTU et des intonations parfois véhémentes et souvent accusatrices du POTUS, difficile de ne pas admettre que quelque chose ne tourne plus rond dans cette Amérique de Tocqueville, que la démocratie étasunienne est malade. Malade de ses outrances, de l’influence de l’argent (pensez à l’ire tout à fait justifié du POTUS après la décision de la Cour Suprême de lever les limites au financement des campagnes électorales nationales par les entreprises), de l’avalanche des contre-pouvoirs qui font que chaque élu est prêt à monnayer durement son vote, au détriment de l’intérêt général (la fameuse pratique du « pork barrel » auquel le POTUS s’est hélas, lui-même plié récemment pour faire passer sa réforme au Sénat), contre-pouvoirs dont certains ressorts peuvent être jugés surranés, tel le fait d’accorder deux sénateurs à tous les Etats, au point de déboucher sur une assemblée où la minorité de blocage (41 votes) peut ne représenter qu’à peine plus de 10% de la population. On en a si souvent parlé ici…

Obama l’aura appris à la dure, ce n’est pas demain que ce pays-là va sortir de ces travers et Washington extirper les cancers qui empêchent un Président, aussi volontariste et visonnaire soit-il, de redonner « Espoir » aux millions d’Américains de la classe moyenne. Il est déjà inhabituel qu’un POTUS fasse son mea culpa à l’occasion du SOTU, mais quiconque suit cet homme depuis les débuts de sa fulgurante carrière politique reconnaîtra que si Obama a des problèmes avec plus d’une chose, il serait difficile de ranger son ego parmi celles-ci. Mais si ses erreurs peuvent être recensées (l’une d’elles étant, me semble-t-il, d’avoir choisi dès le départ de laisser carte blanche au Congrès sur cette réforme du Health Care porteuse de tellement d’espoirs pour les moins nantis de Main Street), on devrait de temps en temps revenir à cette vérité si… évidente que nous avons de moins en moins tendance à la considérer : le changement, dans cette Amérique de l’après-Double Bush, Obama ne pourrait le réaliser seul. Chaque détenteur de quelque pouvoir politique à l’échelle nationale devrait y apporter du sien, dans chacun des enjeux repertoriés par Obama durant le SOTU, et ce nonobstant les clivages politiques inhérents à la vie démocratique. Ca aussi, il l’a signifié. Sera-t-il entendu ? J’ai certes ma petite idée, mais que deviendrait la politique sans cet impératif de toujours espérer envers et contre tout ?

Françoise Dumont

@ Michèle : c'est très gentil de mettre le lien de La Grande Librairie pour nos amis expats. J'apprécie vraiment beaucoup François Busnel. Une telle émission en première partie de soirée est un vrai cadeau.

L'actu ne peut plus être suivie facilement par la presse papier : nos radios font un sacré travail avec ce rebondissement Villepin. Oui Anne, c'est franco-français, mais tout de même, en haut lieu, il faut être tueur ou ne pas être ? C'est après de tels événements que l'on va entendre, "la politique, tous pourris", c'est un peu réducteur mais quand même.

Quoi de plus cruel que la Shoah disiez-vous Anne dans un commentaire précédent ? Après avoir lu dans son entier aux éditions Verdier, "récits de la Kolyma" de Varlam Chalamov, je me disais que la cruauté y était pas mal non plus, même si on en parle beaucoup moins. Ca n'était pas un génocide à proprement parler mais ceux qui y étaient disaient regretter de ne pas être en Allemagne ...... J'ai eu beau parler de ce livre autour de moi, la plupart me répondaient ne pas en avoir le courage : trop dur. Difficile donc de faire connaître cette autre cruauté, stalinienne celle-là.

claude

pour le moment je ne crois plus un mot de ce que dit le potus; je me demande comment il est possible d'être efficace sur l'économie alors que les financiers et les banques ont 'été plaqués face au mur'. B. Obama a beaucoup changé dans sa manière d'exposer ou d'affronter les partenaires et ce depuis la décision qu'il a prise d'envoyer des nouveaux soldats sur l'afghanistan et c'est dommage. Je suis certains que l'espoir va revenir quand il aura signé les accords start et le health care.En attendant je me tourne vers Nancy Pelosi et Tim Geithner bien sûr qui me paraissent plus réalistes. plus réalist

Account Deleted

Oups!

"Obama laisse désormais le bébé aux Sénateurs et a décidé de se concentrer sur les soucis majeurs des Américains."

Mais quel est donc le souci majeur des américains?

Bonjour Anne, Toutes et Tous

Le pognon sans doute et au diable les pauvres!

Autrement que dire sur cette volonté affichée de BO, sinon que la tâche envisagée pour les banques et encore moins gagnée que le health care, en face ce sont des gros porteurs...et arroseurs..Pour le liquide ils en ont, ça c'est certain et l'épandage va y aller bon train......de sénateur!


Michèle visa permanent accordé!
Et puis zut la Sinclairie en entier...attention ne venez pas en bottes siglées et en suroît ça passe mal ce genre de cinéma!

Bonne journée à toutes et tous.

http://jog.typepad.fr/files/quintette-pour-piano-et-cordes-de-c%C3%A9sar-franck.-lento-con-molto-sentimento..mp3

Michèle Doige

Bonjour Anne, bonjour à tous

J’avais eu la flemme, je le reconnais, de chercher l’intégralité du discours d’Obama, merci donc de nous mettre le lien.

Ce qui me marque le plus dans chaque discours de notre Potus, c’est sa permanence à se replacer dans le cours de l’histoire de son pays. Peut-être ses prédécesseurs le faisaient ils aussi mais je ne les avais pas écoutés.

Après les longs remerciements d’usage, il ne manque pas de rappeler que ce rendez-vous au Congrès est l’occasion pour le Président d’exposer l’Etat du pays que ce soit dans les moments glorieux ou en temps de guerre, ou en l’occurrence de crise. Et que les Etats-Unis ne s’en sont sortis que lorsque la Nation est unie, suivez son regard…

@ Blaise

En évoquant le livre « les fantômes du roi Léopold » mon intention n’était pas de vous replonger dans ces heures sombres. Je découvre une Histoire de la colonisation qui ne nous a jamais été apprise, et on comprend pourquoi, dans nos pays occidentaux.

Oui, sans vouloir dresser de comparaisons, établir des degrés d’importance entre les divers génocides ce qui serait indécent, il faut bien constater que l’Humanité n’a pas appris grand chose de ces épisodes dramatiques.

En ce qui concerne l’émission « la grande librairie, voici le lien pour la vidéo de l’émission complète.

http://www.france5.fr/la-grande-librairie/index.php?page=article&numsite=1403&id_article=14945&id_rubrique=1406

Quant au livre de Dany Laferrière il est magnifique, l'exil, les racines et un lien avec son ami Mabanckou que je ne dévoilerai pas…

Robert

Bonjour !

BO a fait ce qu'il avait à faire dans ce drôle de SOTU, peu "présidentiel" à certains égards.

Cependant, il faudra voir, au cours des prochaines semaines, si la mythique middle class va mordre à l'hameçon pendant que, si possible sans trop de tapage médiatique, BO essaire de faire passer un health care réduit et de réaliser le "retrait" d'Irak.

Pas la quadrature du cercle, mais presque !

attila

Entre mes deux posts d'hier, il manquait un post que je recopie ici après mise à jour nécessaire car nous sommes dépassés par les événements qui s'enchaînent rendant le travail de journalistes anachronique. Inquiétant!:
Décidément, cette journée du 28 janvier 2010 est née sous le signe du: Ouf!
BO même si son discours sur l'Etat de l'Union a eu lieu lieu le 27 aux USA mais le 28 en Europe, de Villepin et le Président du Parlement Flamand qui "adore la Wallonie et désire y passer sa retraite" mais dont le français a beaucoup de peine à sortir de sa bouche. Remarquer à la fin des questions la réplique du journaliste: (un grand) ouf! révélateur pour l'avenir de la Belgique et pour l'Europe sur sa quête d'une vraie Union:
http://podaudio.rtbf.be/pod/LP-MAP-QP_Questions_Publiques_28-1-2010_7598509.mp3

NB: je viens de remarquer que dans le podcast de l'émission de ce matin, le "ouf!" laché par le journaliste de la RTBF a été carrément coupé! Faute professionnelle réprimée par la hiérarchie? Possible mais pas très correcte pour l'objectivité vis-à-vis de l'auditeur. Comment avoir confiance dans ce cas dans les médias?

Quant à la relaxe de Dominique de Villepin, le parquet vient de décider d'aller en appel. Résultat: le procès va recommencer à zéro avec une issue incertaine, à double tranchant?: jeu dangereux. Quelle hypocrisie de la part de l'Elysée qui dit ne pas aller en appel sans préciser, qu'en tant que parti civil, il n'y a pas droit! En même temps, il met la pression sur la Ministre de la Justice (Garde des Sceaux) MAM pour qu'elle demande au parquet de faire appel, ce qu'il vient de faire: quelle comédie!

Conclusion: en politique démocratique, il n'y a jamais de "jamais", "ouf!", "statu quo", etc. Tout est remis en question en permanence, ce qui est sans doute une bonne garantie de contrôle sur le pouvoir des élus ... En réalité, ces journées du 27 et 28 janvier ont été des journées d'apocalypse:

http://www.jovanovic.com/blog.htm


anarchaste

Merci, Madame pour ce nouvel article. A partir de l’actualité vous éclairez, peu à peu, les contours de la personnalité du Pdt Obama, tournure essentielle pour comprendre sa manœuvre et augurer de la suite.
Il n’est donc pas qu’un merveilleux séducteur, qui ayant rendu dingue d’amour l’Amérique, ne sait plus trop quoi faire pour lui redonner du bonheur.
En ce qui concerne la nécessité de retrouver du travail pour le peuple, il peut, comme en France, trouver des formules magiques à condition de creuser le gouffre de l’emprunt.
L’autre formule consisterait à recréer du travail pour donner aux chômeurs : c’est un sacré boulot.
Soit un exemple d’actualité : Toyota rappelle plusieurs millions de ses voitures, en Amérique et en Europe, pour cause de défectuosité grave de la pédale d’accélérateur (peut rester collée au plancher).
Voici donc la formidable réputation de fiabilité de Toyota voler en éclat par la faute d’un seul équipementier….Américain. Il n’est pourtant pas si loin le temps où l’Amérique inondait le monde de machines innovantes et robustes. Le temps où les Liberty ships déversaient des millions de JEEPS, de DODGES, de GMC, de REOS, de MACKS symboles de liberté et de renouveau Européen. Aujourd’hui Mack est sous tutelle de Renault vi et GM sous perfusion de l’Etat. Et voici qu’ils en sont réduits à fabriquer des pédales d’accélérateurs pour des constructeurs étrangers sans être même fichus de les faire convenablement. Pourquoi ? Parce que les Universités méprisent les industries « ordinaires », parce que le cerveau a oublié les Mains. Les Mains…dont Einstein disait qu’elles sont la partie visible de l’intelligence.

Mélanie

Bonjour de Toulouse!

Lady-Anne,

Merci de nous avoir fait un compte-rendu complet du discours du Prez-Obama THE Fighter.

"I won't quit" ou "I don't quit"... Pour la traduction, je me permets une simple phrase positive:"Je reste."(et je ne renonce pas, contre vents et marées...)

Ce fut le discours le plus attendu et le plus ferme, même si NYT regrettait la lenteur du Prez à réagir aux impatiences des ses compatriotes. Même certains journalistes, pas vraiment indulgents, ont noté un changement radical, comme Jon Meacham(Newsweek):"Il y avait du Reagan dans ce discours."

Le sondage CBS indique, qu'un tiers seulement des électeurs "indépendants", ceux qui ont permis à Mr Obama de devenir le 1er Prez noir des USA, doutent encore de sa capacité à atteindre ses objectifs...

Il a même eu l'audace d'affirmer sa volonté de changer "la culture" prédominante de Washington, parsemée souvent de mesquineries, de combats d'arrière-garde et de jeux à somme nulle... La conclusion: Prez-Obama a réussi à se remettre "en phase" et sur la même longueur d'ondes avec l'opinion américaine.
---
Off-topic:

J.David Salinger, l'auteur du célèbre "Catcher in the Rye"(l'Attrape-coeurs) est parti dans l'éternité, à 91 ans. RIP.

Son livre avait "inspiré"(hélas!) Mark Chapman, l'assassin de John Lennon en 1980, qui expliquait au lendemain de son geste que "ce livre extraordinaire contient beaucoup de réponses..."

"C'est marrant, suffit de s'arranger pour que quelqu'un pige rien à ce qu'on lui dit et on obtient pratiquement tout ce qu'on veut.///Les gens pensent toujours que ce qui est vrai est vrai cent pour cent."
("The Catcher in the Rye"; je préfère le titre original...)
---
@Charlotte-G:

"C'est curieux, on a pas besoin de réfléchir tellement quand on parle à un prof."(Jerome David Salinger)☺;-)☺

www.facebook.com/profile.php?id=1625165450

Chère Anne,
Effectivement, un discours très intéressant et plein de promesses... qu'il faudra maintenant remplir, faute de quoi on retiendra d'Obama son talent oratoire, mais sans plus...
Cette année 2010 sera donc une année clé: il doit maintenant démontrer, DANS LES FAITS, sa capacité de concrétiser ses projets. Je continue à le soutenir, mais j'aimerais maintenant voir plus de résultats concrets et significatifs!
A suivre, donc.
Marc JP

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Panama City Février 2011

  • Panama City Fevrier 2011
    Vieille ville et ville nouvelle

Singapour 01/02/11

  • IMG00035-20110131-2018
    La Marina avec ses nouveaux buildings et la skyline vue du mon hotel

Alger 3/11/10

  • Rue de la Kasbah
    Kasbah et balcon du Palais du gouvernement

Kiev et Yalta 02/10/10

  • IMG_0319
    Les bulbes des églises de Kiev, la conférence où se trouvait Clinton, et le palais Livadia où furent signés les accords de Yalta en février 1945

Les jardins de la WH 18 avril 2010

  • Comme tous les gogos...
    Chaque année, les jardins s'ouvrent pendant deux jours au public et deviennent lieu de promenade familiale. Nous devions être 3000 ou 4000 ce dimanche à l'heure du déjeuner

Inauguration Day 20/01/09

  • DSC00415
    Inauguration Day 20/01/09. Sur le Mall avec deux millions de personnes