Chercher

  • Google

    ailleurs
    dans ce blog

Evaluez les notes

  • Copiez et collez !

    ☺☺☺☺☺☺☺☺ Smiley classique
    ☻☻☻☻☻☻☻☻ râleur ou triste
    ♥♥♥♥♥♥♥♥ hormonal
    ♪♪♪♪♪♪♪♪ joyeux
    ♫♫♫♫♫♫♫♫ hyper joyeux
    ☼☼☼☼☼☼☼☼ Soleil

mai 2011

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

« Les leçons du scrutin tirées par Obama | Accueil | Voyage en Asie, avant G20 »

07 novembre 2010

Commentaires

voltaire.rousseau

Bonsoir Toutes et Tous,

Anne,

Grâce au net, j’ai eu plaisir à voir sur le petit écran de mon ordinateur ma journaliste préférée de l’époque 7/7 au Grand journal de Canal plus. Le plus agréable avec cet outil qui est le net c’est la possibilité de revenir sur une scène autant de fois qu’on le veut. Comme toujours, je vous ai trouvée professionnelle, exposant avec assurance et aisance.

Par contre, Yves Jégo m’est apparu agressif et peu courtois. J’ai compris pourquoi il a très mal géré la crise de la Guadeloupe. Quand on est un homme du monde, il y a un art et une manière de parler à une femme. Surtout que cette femme a d’emblée expliqué qu’elle ne parlait que pour elle et non pour son mari. Dans sa hargne, j’ai eu le sentiment qu’il voyait DSK et non vous. Décidément « notre Managing Director » inquiète bien du monde.

Le plus dramatique, c’est la méconnaissance totale d’une certaine élite française du mode de fonctionnement du FMI auquel sans aucun doute s’y ajoute une forme de mauvaise foi.

Enfin, ça fait du bien de vous voir rire à pleine gorge.

Voltaire.Rousseau


Clara

Moi, hélas, je n'ai pas pu vous voir, mais je n'ai pas besoin de ça pour savoir que vous êtes la plus belle (juste après ma maman, quand même :).

Charlotte Goulmy

http://player.canalplus.fr/#/394064
Génial la séquence 7/7... surtout le regard noir au début du jingle!

Charlotte Goulmy

http://player.canalplus.fr/#/394042
Tiens! Génial les cheveux longs! Vous avez l'air de péter la forme

sequina zeroulou

Bonsoir Anne,
Magnifique votre passage au GD Journal, belle et amusante sur une question inévitable : DSK

à plus

feelgood

bonsoir Anne, j'ai adoré vous retrouver à la télé, toujours aussi belle et radieuse. Mais elle avait quoi votre boucle d'oreille :-) ?

Michele Doige

Bonsoir Anne, bonsoir a tous

Anne je suis fort marrie car sur la tele de Nice que ce soit en analogique ou sur la TNT il est impossible de capter Canal Plus.
Je ne sais pas durant combien de temps les videos sont disponibles sur leur site, je me precipiterai des mon retour.

topaz

Bonjour Jacques. Je crois que vous aurez la réponse à votre interrogation très bientôt.

Account Deleted

Ce n'est pas la 4 jog c'est la symphonie n° 1
Tu deviens alsachozé ce n'est guère possible autrement!

Au fait c'est passé totalement inaperçu:

Daniel Barenboim a reçu le Herbert von Karajan Music Award à Berlin le 5 novembre 2010

Boulez trouve des mots sur le Divan comme l'un des aspects de son travail qui méritent d'être cité in extenso:
"La remarquable qu'il ya de plus, si je puis dire, n'est pas seulement l'aspect humanitaire de cette initiative, mais le fait que la connexion est construite grâce à l'effort commun de parvenir à la plus haute qualité artistique possible. Cette commune recherche de la qualité comprend la solidarité et la motivation pour une cause commune, au point où la retraite personnelle objectifs en faveur d'un objectif commun. Tel est le message saillants du Divan. "

Account Deleted

MiDo, Grenade, cette ville est magique et je me vois encore dans la rotonde Charles Quint écoutant la 4 éme symphonie de Brahms que Barenboïm et son West-Eastern Divan Orchestra interprétait magistralement par une fin d’après midi d’aout…
C’était symbolique, sorte de résurgence d’une courte période passée, moins d’un siècle, qui fit de Grenade le bastion d’une communauté ouverte.
Mais arrivérent les fous de dieu, déjà!

Account Deleted

Ma non ils n'oseront pas!!!
terre et artiste sont donc à éviter!
Le mieux serait que dans la même phrase vous usiez des deux mots, genre artiste de la terre!

wouarf j'imagine la tête des gus de canal +

Bon ce n'est pas tout faut que je modifie mon programme...J'avais beuverie avec les potes se sera le grand journal!
Ce que nous ne ferions pas pour vos beaux yeux !
Non pas les cheveux ils me font chenu!

Jacques

Tiens, j'étais pas au courant Anne concernant votre passage au grand journal, je regarderai !

Il serai bien que vous en disiez un peu plus sur les ambitions de votre mari parceque si c'est pour répondre "Il décidera le temps voulu", aucun intérêt..

Par exemple, vous pourriez commencer par dire quand il annoncera sa décision (exemple : janvier 2011) et aussi dire si vous êtes intéressé ou pas.

ghislaine

Chère Anne Sinclair,

J'essaierai de ne pas rater le Grand Journal de ce soir !

Mais d'avis qu'ils vont vous faire "bisquer" sur un truc.

Bonne soirée avec nous !

Je le répète: une campagne DSK/Sarko, la classe (point de vue politique). Deux vrais personnages avec de vraies idées !

sequina zeroulou

Bonjour Anne,
je ne raterais pas le Grand Journal ce soir
J'ai omis de vous féliciter pour votre entrée au CA du musée Picasso.Delahousse a rendu hommage (dimanche) à Séguillon, nous avons pu vous revoir et notamment avec J Chirac "Regardez sur votre droite, une fois n'est pas coutume...Madame Séguillon!
@Michèle,
Merci pour votre compassion, c'est dur un enfant malade...Mais il va mieux
Votre papa est quelqu'un de bien, mais il n'y pouvait rien à cette sale guerre...
Amitiés

Anne Sinclair

Jacques, vous m'avez fait rire!!!
Je vais au Gd Journal de Canal + ce soir, et qqch me dit qu'ils vont eux aussi me poser la question!! ;-))

Account Deleted

Bonjour Anne

Deux jolies photo de la Kasbah...
Bel éclairage...et bon contraste.
On s'y perdrait dans ces ruelles...
Pour un peu je vous les emprunterais bien pour une illustration.....C'est combien le copyright?

je paie avec traite au lendemain!
C'est quand est-ce demain?
Bin demain justement!

Bon je me casse, je suis à la boure....A cet aprem!

Jacques

Bon, vu que dsk doit respecter un "droit de reserve" en tant que directeur du FMI qui concernant la politique française et sa réponse sur son retour, il y a une solution pour me le dire sans me le dire.

C'est simple, vous devez certainement avoir une idée si il veux y aller ou pas, si il veux y aller, glissez dans votre prochain commentaire le mot "terre", si au contraire il pense ne pas y aller, glissez le mot "artiste".

ça restera entre nous anne (et de toute façon c du langage codé).

Michele Doige

@ Ghislaine

Vous ecrivez " connaissez vous Catherine Segurane ceci explique peut etre cela"
Que voulez vous dire ?
La blanchisseuse nicoise est devenue une heroine mythique dans sa lutte contre l'envahisseur ottoman !
Elle repoussa l'assaillant en l'assomant d'un coup de battoir et en devoilant une partie de son anatomie ce qui a effraye ledit ennemi.

Michele Doige

Bonsoir Anne, bonsoir a tous

Je lis avec un peu de retard certains commentaires.

@ Sequina

Je suis de tout coeur avec vous,la sante de nos enfants est primordiale.
Votre temoignage de votre visite au Maroc lie aux relations entre Maroc et Algerie est tres instructif.

@ Celine et Sequina

Je ne peux que partager vos temoignages sur ces appeles qui ont participe aux operations de maintien de l'ordre, expression consacre de cette guerre dont on ne voulait pas dire le nom, en Algerie.
Mon pere n'en parlait jamais non plus a part pour evoquer ses camarades embarques comme lui dans cette aventure ou des anecdotes.
Lorsque la nature de guerre a ete reconnue et qu'il pouvait beneficier d'une carte d'ancien combattant, il l'a toujours refusee expliquant qu'il n'y avait pas de quoi etre fier sic !!

@ Jog

Votre commentaire sur les emotions ressenties lors de visites de villes m a enchantee ! Je me suis revue dans la magnifique ville de Grenade ! J'en aime des villes mais c'est la seule pour laquelle j'ai eu un veritable coup de foudre. Vous avez raison il faut flaner sans guide touristique a l'instinct et c'est ainsi que j'ai decouvert les collines de l'Albaicin et du Sacromonte par des ruelles ignorees des touristes agglutines vers le bas au plus pres de la ville.

sequina zeroulou

Bonjour Anne
Merci pour votre gentillesse, et vous avez raison, seule la santé de nos proches peut virer au drame, à ce propos, on apprécie notre système de soins et nos médecins nullement comparables à ce que l'on peut connaître dans certains pays.
Je pense, comme vous, que les relations algérie-maroc sont apaisées, cela étant les deux peuples n'ont jamais été veritablement ennemis, Depuis la guerre du sable en 63 et l'affaire du polisario: ce sont surtout les dirigeants qui s'affrontent. Beaucoup d'opposants algériens et non des moindres (Boudiaf) avaient trouvé refuge au maroc, il y a pas mal de mariages mixtes, de nombreux algériens installés à Casa par exemple etc...Lors de mon périple marocain, cet été et à travers les principales villes du pays, je n'ai ressenti aucune animosité, bien au contraire, (en admettant du bout des lèvres être musulmane...cela valait mieux!)
T Ben Jalloun a témoigné (dans un livre à la demande d'un prisonnier) du bagne de Tam..;Pardon, j'ai oublié le nom, Serfaty y a passé 20 ou 25 ans.Certains Ben Jelloun ont payé un lourd tribut sous H2, (ensuite lorsque votre famille peut etre prise en otage ou subir des représailles...Que ferions nous?)
Bonjour Céline,
Merci pour votre mot très gentil, j'aime votre billet sur l'algérie, c'est troublant ce que vous dites de votre père, quelques hommes rencontrés et pères de copines,avaient le même comportement, ils me parlaient du pays, des paysages, sans plus, ayant "fait" la guerre,ils se muraient dans le silence. Votre souhait Céline, d'aller sur les traces de votre grand-père, se comprend, un de mes amis (dont les parents étaient rapatriés)a fait le voyage, l'an passé, il en est revenu apaisé et débarrassé d'une culpabilité inutile...Cela étant femme, seule, attention...danger potentiel, ma belle

Account Deleted

J'ai une envie de baffer pas possible un ex et éternel premier sinistre que j'enverrai bien se terrer dans son cabinet des douzes...
Son livre est pas mal et il devrait poursuivre sa reconversion!
Une question d'atmosphère et de stratosphère!
Je l'imagine lui dans la même position ce n'est pas de la stratosphère qu'il devrait descendre mais il devrait lacher la jambière de la culotte du grand géniteur le roquet!
On sent les amicales pensées dans ce genre de propos tenus !

Ah ce que j'aimerais baffer comme Obélix!
Une de ses baffes galloromaines!

CelineElias

Lundi soir et j'aime tous les témoignages sur ce sujet algérien. Pour cause de Divine en mauvaise période, je viens de vivre quelques heures pénibles au niveau du sommeil...et ça semble vouloir continuer. Bref. J'ai eu de bonnes nouvelles de mon boulot aujourd'hui et ça suffit largement à me redonner le sourire et à supporter quelques menus inconvénients. On passe.

Pour l'Algérie donc.

Séquina, tout comme Anne, j'ai été touchée par votre témoignage et suis sincèrement soulagée d'apprendre que votre enfant va mieux.
J'ai un lien affectif invisible avec les Algériens. Sans doute parce que mon grand-père paternel n'a pas fait exprès de vivre dans ce pays car fils de militaire en poste près d'Oran. Sans doute aussi parce que mon père y fut envoyé par l'armée française pour les derniers mois de cette maudite guerre qui lui a laissé des séquelles dont il ne parle quasiment jamais. Le peu qu'il en a jamais raconté c'est que ce ne fut pas drôle du tout. Il était infirmier (avec un CAP d'ajusteur...faut pas chercher à comprendre, je crois !) et en a vu des pas belles. Dans une guerre, on parle souvent du "tuer ou être tué", rarement de ceux qui restent en vie mais cassés à jamais. Les amputés, les défigurés, les handicapés, les survivants qui ne vivront jamais plus comme avant. La chair à canons ou à fusils, c'est selon, ce sont tous ces gars qui n'avaient rien demandé et qui sont partis en Algérie pour combattre au nom de la France des idées qu'ils ne défendaient pas.
Dans mon enfance, j'ai entendu tant de témoignages de pieds-noirs ou de déracinés, d'Algériens aussi venus en France parce que rejetés par les leurs. C'est une Histoire que je ressens dans mes trippes paternelles. Côté maternel, je ressens davantage la Shoa. Et je mourrai sans doute sans jamais savoir pourquoi. Personne ne le sait ou ne veut s'en souvenir. J'hésite entre les deux mais je vis avec et sans à la fois.

Je rêve de pouvoir un jour me rendre là où mon grand-père est né. De pouvoir me rendre où mon père a vécu l'enfer. D'aller voir la maison - si elle existe encore - où ma nounou d'avant a vécu jusqu'à ce que l'Algérie devenue indépendante vire tout le monde. J'aimerais pouvoir demain m'offrir ce petit voyage pour mieux comprendre. car aujourd'hui, je l'avoue, je suis perdue dans les méandres de raisons que je ne comprends pas et n'ai jamais comprises. Je n'ai jamais compris pourquoi on n'a pas décolonisé plus tôt et surtout sans le sang. Intérêts économiques ? Ca me fait rire. On n'a rien perdu en perdant nos colonies puisqu'on a inventé la mondialisation des échanges ! Aujourd'hui, on b...le monde mais sans le lui imposer par notre présence physique ! Ca me ferait presque rire si ce n'était pas si pernicieux. Tout le monde a besoin de vivre mais bon...Cela reste une colonisation.

Enfin voilà, quoi !

Bob, ravie de revoir parmi nous ! Vous avez caché Charlotte dans un macaron ? Et Mélanie dans une Charlotte à la fraise ? Mince ! Rendez-nous Mél pour les blagues ! On fait un concours au boulot et je suis en rade, moi !!!!

Grain de sable

Bonsoir Anne,
Je ne veux pas accorder à l'article de Tahar Ben Jelloun plus d'importance qu'il n'en a à mes yeux. Ma réaction qui ne relevait pas de la colère a eu pour origine première ce texte que j'ai trouvé facile, convenu et sans apport pertinent.
Il se trouve que m'intéressant de près aux pays du Maghreb, j'ai cru utile de souligner le peu d'empressement qu'avait eu Tahar B. Jelloun à défendre les violations des droits de l'Homme dans son pays d'origine, lors des années très répressives.

Vous connaissez les Etats-Unis infiniment mieux que moi et je n'ai pas de doute que bon nombre d'américains soient obligés de travailler à un âge avancé de leur vie. Ce n'est pas là un modèle social enviable, ce en quoi je suis tout à fait d'accord avec vous.


Jog

"Il y a encore à faire en matière de réglementation et de supervision internationale. Si la mise en oeuvre de la réglementation financière n'est pas contrôlée alors cela ne servira à rien. Il faut réparer l'ancien modèle"

«Nous sommes au début d'une nouvelle ère, en tout cas possible, celle d'une forme de la mondialisation avec un autre nouveau visage»

«Nous refusons, que la fameuse main invisible du marché ne devienne une main visible qui frappe uniquement les pays les plus démunis»


C'est plus important que TOUT le reste...Je suis rocardien sur ce coup là nananèreuuu!!!!

Jog


Les villes, ces lieux humains où le pouvoir se chargea d’édifier des murailles et la philosophie de les détruire, celles qui nous attendent, que l’on visite et que l’on finit par quitter avec ou sans regrets sont de vagues regards jetés vers nous, un clin d’œil séducteur.

Pour certaines de ces villes parcourues du pas impérieux du visiteur pressé de tout voir, ce regard est une insolence nous éloignant de notre but final.
Nous avons vu et cela nous suffit !

Plus que de voir la ville dans notre empressement, il nous faut flâner pour que son regard sur nous se charge enfin de ses trésors cachés. Elles s’ouvrent à nous et sont sources de mille découvertes, souvent ignorées des guides didactiques à l’insuffisance parée d’images colorées.
Ces villes ont l’étrange pouvoir à vouloir nous retenir.
Incapable d’un tel effet elles nous donnent alors le regret de la quitter.
Comme aux regrets de quitter un être cher, nous lui promettons notre prochaine venue. Ce je reviendrai, appesanti de lourde incertitude et de véritable désir n’est que vague promesse qu’un temps lointain fera se réaliser.
La ville hier étrangère, devenue au long de notre périple, joie de découvertes, infime bonheur, émerveillements soudain, devient jaillissement d’un intarissable besoin. Rien ne semble pouvoir assouvir cette nouvelle nécessité parcourant le voyageur de mieux encore la connaître, de la posséder.
Les dernières heures passées à parcourir une fois encore ses ruelles, ses bâtisses distinctes parfois si singulières, ses parcs, ses musées, écouter une ultime fois sa voix dynamique et colorée, sont la courte péroraison de votre voyage.
Rappels nuancés coulés de nostalgie naissante.
Nous avons tous en nous de ses villes empreintes !

J’aime bien vos madeleines !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Panama City Février 2011

  • Panama City Fevrier 2011
    Vieille ville et ville nouvelle

Singapour 01/02/11

  • IMG00035-20110131-2018
    La Marina avec ses nouveaux buildings et la skyline vue du mon hotel

Alger 3/11/10

  • Rue de la Kasbah
    Kasbah et balcon du Palais du gouvernement

Kiev et Yalta 02/10/10

  • IMG_0319
    Les bulbes des églises de Kiev, la conférence où se trouvait Clinton, et le palais Livadia où furent signés les accords de Yalta en février 1945

Les jardins de la WH 18 avril 2010

  • Comme tous les gogos...
    Chaque année, les jardins s'ouvrent pendant deux jours au public et deviennent lieu de promenade familiale. Nous devions être 3000 ou 4000 ce dimanche à l'heure du déjeuner

Inauguration Day 20/01/09

  • DSC00415
    Inauguration Day 20/01/09. Sur le Mall avec deux millions de personnes